Les français champions du haut-débit

Régulations

C’est dans notre pays que les abonnements à l’Internet à haut débit progressent le plus vite

Le haut débit progresse à grands pas. Baisses de tarifs, dégroupage et concurrence acharnée ont permis de véritablement faire décoller les abonnements et notamment l’ADSL. Surtout, la France est actuellement la locomotive européenne en termes de nouveaux abonnements.

Selon une étude de l’ART (Autorité de Régulation des Télécoms), en seulement six mois (juillet 2003-janvier 2004) la France a gagné plus de 1,2 million de lignes haut débit. Les quinze autres pays européens connaissent une progression inférieure à 1 million, à l’exception de l’Italie qui dépasse légèrement les 1,1 million. Ces abonnements massifs permettent à l’Hexagone de s’établir légèrement au-dessus de la moyenne européenne des taux de pénétration du haut débit au 1er janvier 2004 (nombre de lignes pour 100 habitants) : 6% pour les Quinze, 6,2% pour la France. Par contre, l’étude du régulateur montre que 89% des accès à haut débit français passent par le téléphone (ADSL) contre 11% pour le câble. En Europe, le câble représente 27% des accès. La nouvelle concentration du câble français pourrait peut-être changer la donne.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur