Les Français en avance sur la voiture électrique?

Cloud

Bolloré présente un énième prototype en attente de production industrielle

A quand un pénurie mondiale de carburant ? Au salon automobile de Genève deux projets actuellement à des stades très différents seront présentés pour répondre à cette crainte universelle d’une panne de pétrole. D’un coté les solutions des groupes japonais et américains qui s’orientent vers les motorisations hybrides (Toyota Prius) et les groupes français avec leurs modèles électriques.

D’une part le groupe Bolloré dévoilera un prototype dénommé « BlueCar » élaboré avec Matra Automobile Engineering. Il est développé par la société Batscap créée pour l’occasion par Bolloré et à laquelle est associée EDF. Le prototype sera présenté avec des batteries de nouvelle génération (LMP) permettant six heures d’autonomie et qui ont nécessité 70 millions d’euros d’investissements. Bolloré avait indiqué l’an dernier qu’il envisageait de s’approcher d’un constructeur automobile pour passer un accord de développement. Ce qui n’est toujours pas fait… D’autre part, la société SVE (Société de véhicules électriques) présentera la troisième version de la Cleanova aux batteries rechargeables sur une simple prise électrique. La SVE, née de l’association du groupe Henri-Heuliez et du groupe Dassault (propriétaire de la Socpresse), expose un prototype réalisé sur la base de la dernière version du monospace Scénic, l’un des best-sellers de Renault. L’an dernier, la SVE avait présenté ses deux premiers modèles. Lors de l’édition 2004 du salon de Genève, le groupe avait exposé une petite routière. Elle utilisait déjà le moteur électrique ultra-compact développé et réalisé par la filiale du groupe canadien Hydroquebec. L’autonomie de la voiture est connue : 210 kilomètres en mode tout électrique avec la batterie Saft au « lythium-Ion » et au maximum 450 kilomètres en consommant 2 litres de carburant avec un petit moteur additionnel à essence. Mais attention il ne s’agit pas d’un moteur thermique d’appoint mais d’un prolongateur d’autonomie, « une différence de taille » selon Michel Herchin, le président de la SVE puisqu’il se comporte comme un générateur classique en apportant un surcroît d’électricité. Ce modèle baptisé Cleanova II a servi de base aux véhicules qui participeront aux tests grandeurs nature qui seront prochainement réalisés par La Poste, à Paris et à Bordeaux. « Actuellement une bonne trentaine de véhicules, dont une demi-douzaine utilisant une base Scenic sont en cours de fabrication chez Heuliez », a indiqué Michel Herchin. Dans un futur proche les communautés urbaines de Bordeaux et Orléans devraient aussi être concernées par l’utilisation de ces voitures principalement destinées à la Poste et EDF. Mais des société de loueurs comme Avis suivent aussi l’évolution de ce secteur avec attention. Considérée comme un des plus importants défis scientifiques et technologiques de ce siècle, la voiture électrique est peut être en passe de gagner son ambitieux pari ! Encore faut-il que les géants français de l’automobile entament une véritable production industrielle. Ce qui est loin d’être le cas. Le lobby du pétrole a encore de beaux jours devant lui. Conséquence, la part de l’électrique dans le marché français de l’auto stagne à 0,04%…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur