Les Français se disent désarmés face au ‘spam’

Régulations

Une étude d’AOL montre que les internautes de notre pays sont révoltés mais démunis, voire sous-informés, face à l’envoi de messages publicitaires

Le phénomène du ‘spam’, l’envoi massif de mails commerciaux non sollicités, prend chaque jour de l’ampleur. Nous l’évoquons souvent dans nos colonnes: nombreux sont les pays qui prennent des mesures de plus en plus sévères contre les auteurs de ces mails. Une récente loi américaine prévoit ainsi 1 million de dollars d’amende contre les spammeurs.

En France, une loi spécifique n’a pas encore été votée mais les esprits commencent à s’échauffer à mesure que des messages intempestifs inondent les boîtes aux lettres des internautes. Une étude commandée par AOL et réalisée par Novatris montre que 90% des internautes français reçoivent des spams et 71% en reçoivent presque tous les jours. Pire, 39 % des sondés ont déjà changé ou aimeraient changer d’adresse e-mail à cause du nombre de ?spams’ qu’ils reçoivent chaque jour. Révoltés mais démunis La violence de leurs réactions face au ‘spam’ reflète leur colère grandissante et leur désarroi : les internautes français se sentent révoltés par le ?spam’ (32 %) autant que démunis (30 %). Un internaute sur 5 avoue aussi être inquiet ou angoissé en ouvrant sa boite e-mail, 1 sur 10 se sent même agressé par cette intrusion dans sa vie privée. Si 51% des internautes qualifient le ?spam’ de danger et de fléau, ils sont 57% des interrogés à méconnaître le terme et ce qui se cache derrière. Ils sont même 82% à dire ne pas être suffisamment informés sur le ‘spam’ et les moyens de s’en prémunir. Ainsi, quand ils reçoivent un e-mail d’un expéditeur inconnu, seulement 34% des internautes le suppriment systématiquement. Pire, 55% des internautes ne savent pas qu’ouvrir ou répondre à un ‘spam’ confirme aux spammeurs que leur adresse e-mail est valide. 17% des internautes qui ouvrent les ?spams’ le font pour demander de ne plus recevoir ces informations. 63% ne savent pas non plus qu’exposer son adresse e-mail sur des lieux publics d’Internet peut entraîner du ?spam’. Ainsi, 61 % des internautes habitués des ‘chats’ et des forums de discussion n’ont qu’une seule adresse e-mail qu’ils utilisent pour toutes leurs activités sur Internet et l’exposent aux spammeurs. Conclusion: il faut agir. Mais qui doit prendre cette responsabilité? A 46%, les internautes attendent des moyens de protection de la part de leur fournisseur d’accès à Internet ou fournisseur de messagerie électronique. Mais ils sont aussi 32% à reconnaître que les internautes eux-mêmes ont un rôle à jouer dans cette lutte en apprenant à reconnaître les ?spams’, en suivant les conseils pour s’en prémunir, en signalant les ?spams’ qu’ils reçoivent, en utilisant des filtres… Enfin, les internautes français sondés par AOL sont favorables à la condamnation en justice des spammeurs, avec pour sanction première (76 %) une amende importante.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur