Les géants nippons de l’électronique progressent. Sauf Sony

Cloud

Grâce au succès de l’électronique numérique, les grands noms du secteur voient leurs résultats bondir à l’exception notable de Sony

Ecrans plats, appareils photo numériques, téléphones multimédias: autant de succès qui permettent au géants japonais de l’électronique d’annoncer des résultats plutôt flatteurs.

Sharp a ainsi annoncé une hausse de 86,3% de son bénéfice net annuel, grâce à une forte demande de téléviseurs à écran plat, secteur dans lequel il est le premier fabricant. Conséquence, il anticipe à nouveau un bénéfice record durant l’exercice 2004/05. Sur l’exercice 2003/2004, Sharp a dégagé un bénéfice net de 60,72 milliards de yens, contre 32,6 milliards en 2002/2003. Son chiffre d’affaires est en hausse de 12,7% à 2.260 milliards de yens. Même tonalité chez Fujitsu qui a renoué avec les bénéfices durant l’exercice 2003/2004. Durant l’exercice clos le 31 mars dernier, le groupe Fujitsu a dégagé un bénéfice net de 49,70 milliards de yens (457,4 millions de dollars) contre une perte nette de 122,07 milliards l’exercice précédent. Le bénéfice d’exploitation de l’exercice clos a augmenté de 49,7% à 150,34 milliards de yens pour un chiffre d’affaires en progression de 3,2% à 4.770 milliards de yens. Le groupe a profité d’une forte demande de semiconducteurs, des bénéfices réalisés au niveau des retraites et de solides ventes d’écrans plasma. Fujitsu table désormais sur un bénéfice net en croissance de 40,8% sur l’exercice 2004/2005, à 70,0 milliards de yens. Toshiba de son côté annonce une hausse de 55,7% de son bénéfice net à 28,8 milliards de yens (224 millions d’euros) sur l’exercice annuel 2003/2004. Néanmoins, le chiffre d’affaires consolidé du groupe a reculé de 1,35% par rapport à celui de 2002/2003 à 5.579,5 milliards de yens ou 43,4 milliards d’euros, au cours actuel. Du côté de Canon, l’ambiance est également à l’optimisme. Le numéro un japonais de la bureautique a fait état d’une hausse de 18% de son bénéfice net trimestriel à un niveau record: 84,28 milliards de yens (775,7 millions de dollars) contre 71,6 milliards de yens un an plus tôt. Le résultat de Canon a été dopé par la forte demande pour ses photocopieurs multi-fonctions en réseau, et pour ses appareils photo numériques. Selon IDC, l’entreprise avait l’an dernier une part de marché de 16% dans la photo numérique, faisant de lui le numéro deux mondial du secteur derrière le géant japonais de l’électronique grand public Sony et ses 18%. Pourtant, Sony connaît des difficultés. Le groupe a annoncé un recul de 23,4% de son bénéfice net sur l’exercice clos le 31 mars, en conséquence d’une charge (de 175 milliards de yens) liée à la restructuration de sa division d’électronique (20% des effectifs supprimés). Sony souffre également de la fin de vie de sa console de jeu PlayStation2. Le chiffre d’affaires tiré des jeux électroniques a chuté de 18,3% à 780,2 milliards de yens avec des baisses à la fois dans les consoles et les logiciels, a précisé le géant de l’électronique. Le bénéfice net 2003/2004 est ressorti à 88,51 milliards de yens, contre 115,5 milliards en 2002/2003. Mais le géant prévoit une amélioration cette année en raison d’une forte demande pour les produits d’électronique grand public. Pour l’exercice en cours, Sony prévoit une croissance de 13% de son résultat net, à 100 milliards de yens (920,4 millions).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur