Les hommes politiques font la promo de Linux

Régulations

Tous les moyens sont bons pour attirer les voix des électeurs

L’informatique en général n’est pas une spécialité de nos hommes politiques. La découverte du “mulot” par Jacques Chirac il y a quelques années nous avait bien fait rire… Mais les choses changent.

Voici maintenant que certains politiciens mettent en avant leurs connaissances des PC et d’Internet. Une prise de conscience qui fait son apparition à chaque rendez-vous électoral… Ainsi, le très sémillant député André Santini, chef de file de l’UDF pour les régionales en Ile-de-France, a inauguré ce mercredi son site de “net-campagne” hébergé, a-t-il souligné, sous logiciel libre. Incroyable: Santini, connu pour son humour potache, fait sa pub avec l’Open-source! Mieux, le député-maire d’Issy-les-Moulineaux avait choisi, pour le lancement de www.santini2004.net, d’être parmi les “acteurs du monde des logiciels libres”, au sein du salon “Solutions Linux” à La Défense. “Ouvrir sa “net campagne” au coeur de la principale manifestation organisée par les acteurs du monde des logiciels libres est un signal fort adressé à l’ensemble de la communauté d’internet”, affirme dans un communiqué le candidat qui se veut en pointe sur les techniques de communication. De telles déclarations ne pouvaient laisser indifférent. Dans la foulée, le frère ennemi Jean-François Copé, chef de file de l’UMP dans la région Ile-de-France, a aussitôt diffusé un communiqué soulignant que lui aussi utilisait Linux pour son site de campagne www.cope2004.org. On attend maintenant les réactions à gauche. Qui déclarera sa passion pour MacOS ou son soutien à Windows? Qui avouera utiliser Kazaa pour s’attirer les faveurs des utilisateurs de P2P?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur