Les impôts plombent Oberthur

Cloud

Le spécialiste de la carte à puce affiche des résultats 2005 en baisse

Oberthur Card Systems fait état d’un bénéfice annuel de 30,7 millions d’euros contre 32,9 millions l’an dernier. Un repli qui s’explique par une charge fiscale importante avec un impôt sur les sociétés de 17,3 millions en 2005 contre 7,8 millions l’année précédente.

Après des frais financiers nets de 2,3 millions, le bénéfice net avant impôt s’élève ainsi à 48,3 millions contre 40,9 millions, en hausse de 18,3%. Le résultat opérationnel du groupe, à 50,6 millions d’euros, est en revanche légèrement supérieur aux attentes des analystes (49,5 millions) et progresse de 18%. Alors que ses concurrents Axalto et Gemplus sont en cours de rapprochement, Oberthur déclare dans un communiqué que “le nouvel environnement compétitif offre de nouveaux horizons” et qu’il “poursuivra activement sa recherche de meilleure allocation entre les recettes futures et les coûts, y compris par le biais d’acquisition externe”. Le groupe ne donne pas de perspectives chiffrées pour 2006 dans son communiqué. Néanmoins, il souligne que des acquisitions sont à prévoir. “Nous travaillons actuellement à des acquisitions en dehors de notre périmètre européen”, a déclaré à Reuters, Pierre Barberis, le directeur général. Il a précisé que ces opérations étaient de l’ordre de 20-25 millions d’euros maximum, sans pour autant exclure des acquisitions de plus grande envergure. “Et on peut penser à des acquisitions significatives, peut-être que ça se produira, peut-être pas”, a-t-il ainsi déclaré.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur