Les investissements dans les start-up repartent

Cloud

La tendance devrait se poursuivre à long terme

Après trois années de disette, les investisseurs recommencent à faire confiance aux start-up en France. Selon le dernier indicateur Chausson Finance qui recense l’activité des sociétés de capital-risque françaises, les sommes investies sont sensiblement reparties à la hausse depuis la fin 2003.

Au cours des six derniers mois de l’année, 271 millions d’euros ont été injectés dans 232 start-up, contre 231 millions d’euros au cours du premier semestre, soit une hausse de 27%. Au total, 391 jeunes entreprises innovantes ont reçu près d’un demi-milliard d’euros l’an dernier. Selon les spécialistes, plusieurs facteurs expliquent cette tendance qui devrait être durable. Il y a d’abord la reprise mondiale qui pointe le bout de son nez. Il y a aussi, la montée en puissance des fonds communs de placements dans l’innovation (FCPI) dont la particularité est de lever de l’argent auprès des particuliers et de devoir investir les sommes levées en moins de trente mois. Les FCPI sont devenus peu à peu les premiers bailleurs de fonds des entreprises de croissance. Au premier semestre 2003, les FCPI représentaient 60% des sommes investies le reste provenant des sociétés traditionnelles de capital-risque. Enfin, la reprise des investissements est également visible aux Etats-Unis. Même si celle-ci reste très fragile.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur