Les jeunes misent sur l’innovation pour sauver la planète

Régulations

Les adolescents ont confiance dans l’avenir. Interrogés par un cabinet d’études du Massachusetts, ils nous expliquent ce qu’ils attendent des dix prochaines années

L’étude montre que la jeunesse s’attend à ce que des inventions permettent de réduire les inégalités sociales et la misère humaine.

Selon eux, l’humanité va trouver des solutions pour nettoyer les eaux polluées (91 %), réduire la faim dans le monde (89 %), combattre les maladies (88 %) et réduire la pollution (84 %). Interrogés à propos de la faim dans le monde, les adultes sont plus pessimistes. Pour 77 % des adultes, la technologie pourrait aider à résoudre ou réduire le phénomène. Merton Flemings, qui est à la tête du Lemelson-MIT qui a mené à bien cette enquête, s’est exprimé lors d’une conférence de presse : “les résultats sont plutôt encourageants, car cela montre que la jeunesse considère que la technologie et la science,portent en elles l’espoir d’un monde meilleur, et qu’elles pourraient bien jouer un rôle clé dans l’éradication des problèmes de nos sociétés modernes” “En plus, cela va être à eux de mener ces innovations”, s’amuse-t-il auprès de l’AFP. Bonjour le fardeau… Par contre, il s’est étonné du fait que cette même jeunesse qui place tant d’espoir dans la science et l’innovation est aussi celle qui est le moins intéressée par l’étude des sciences. L’ingénierie n’occupe que la troisième place dans le choix de cursus des étudiants. Seulement 14 % des jeunes garçons choisissent ce chemin et 4 % de filles. Il n’y a que 9 % des adolescents qui déclarent s’intéresser aux différents domaines des sciences… A la place la plus élevée du podium des carrières favorites de nos chères têtes blondes, l’on trouve l’étude des Arts et la Médecine. Ces deux domaines ont été choisis par 17 % des personnes interrogées. L’étude a été menée au cours du mois de novembre. 500 adolescents et prés de 1.030 adultes ont été interrogés dans l’ensemble des états américains. Les jeunes enterrent le vieux PC de bureau

Pour 22 % des jeunes interrogés, le gros ordinateur de bureau va rapidement devenir obsolète d’ici à 2015, contre seulement 10 % des adultes. Par contre, concernant la téléphonie fixe, 45 % des adultes interrogés estiment qu’elle va disparaître d’ici dix ans, en face seulement 17 % des adolescents sont d’accord avec cette prédiction.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur