Les langages de programmation à fort potentiel de recrutement

Big DataDSIRégulations

R, Scala, Clojure… Des langages moins populaires que Python, C#, Java ou PHP, offrent d’intéressantes opportunités de carrière aux développeurs experts, selon Dice.

Maîtriser Ruby ou Python rapporte plus que le salaire moyen des profils techniques en France, même chose pour Java, C#, .NET ou Javascript. PHP fait encore recette, mais les rémunérations stagnent. Des langages moins populaires offrent d’autres opportunités aux développeurs experts, selon Dice, site américain de recrutement IT. Petit tour d’horizon…

De R à Cobol

La programmation sous R, langage orienté objet utilisé pour le traitement statistique de données et les mathématiques, intéresse des secteurs comme l’industrie pharmaceutique à la recherche de professionnels du Big Data. En 2009, le New York Times publiait un article dans lequel les laboratoires Pfizer parlaient déjà de leur intérêt pour R. Il s’agit d’un langage bien particulier qui est une évolution d’un langage plus ancien S. Les offres d’emploi s’adressent essentiellement aux « data scientists » et développeurs BI.

Scala est un langage multi-paradigme (programmation orientée objet et programmation fonctionnelle) proche de Java, créé en 2003 à l’École Polytechnique Fédérale de Lausane. Les développeurs Scala sont notamment recherchés par les start-ups et cabinets de conseil IT. L’avantage de Scala est d’intégrer de multiples supports de programmation fonctionnelle, mais ils restent optionnels.

Moins récent, Haskell, langage fonctionnel conçu en 1990, reste un langage de niche, notamment utilisé dans l’univers des jeux vidéo. Autre langage de programmation fonctionnelle, F# lancé par Microsoft Research. F# peut fonctionner comme un langage de script, le tout dans un environnement .NET. Le volume d’offres d’emploi à l’attention des développeurs F# progresse, malgré le peu d’enthousiasme de l’écosystème lors de son lancement en 2005.

Dans la programmation fonctionnelle toujours, de jeunes pousses sont à la recherche de spécialistes du langage Clojure ayant une orientation Big Data. Héritier de feu le langage Lisp, Clojure tourne sur la machine virtuelle Java (JVM). Enfin, la demande pour des spécialistes Cobol, langage conçu en 1959, existe toujours pour le backend des Mainframes et la maintenance d’applications métiers de grands groupes. Certaines offres peinent à trouver preneur…


Lire aussi

Salaire des développeurs : Mobile et Big Data au top


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur