Les Mac d'Apple futur chair à ordinateurs zombies

Sécurité

Pour tout Mac Apple vérolé, des pirates vont jusqu’à payer afin de grossir les rangs de ordinateurs pirates en réseau (botnets). Un succès dont ce serait bien passé Cupertino.

Certes touchés dans une moindre mesure que les postes sous Windows, les utilisateurs de Mac ne sont pas non plus à l’abri des virus. Si les hackers s’appliquent toujours à s’attaquer au plus grand nombre, traduisez les utilisateurs de Windows. Le piratage de Mac s’avère de plus en plus prisé.

A en croire un rapport édité par l’éditeur de sécurité Sophos, les hackers monnaieraient 43 cents de dollar américains pour tout Mac infecté qui redirigera son utilisateur vers des sites frauduleux ou qui rejoindra un botnet. A titre de comparaison, seulement 2 cents en moyenne sont donnés pour l’infection d’un PC équipé de Windows.

Selon le chercheur russe en sécurité Dmitry Samosseiko, la méthode d’infection serait plutôt simple. Les virus qui infectent les Mac circuleraient sous la forme de lecteurs vidéo ou d’extensions pour le logiciel de lecture Quicktime. Le spécialiste a même dressé une liste des logiciels et exécutables susceptibles d’être dangereux. Selon Samosseiko, FlashPlayer.dmg, HDTVPlayer3.5.dmg, MacTubePlayer.dmg, macvideo.dmg, play-video.dmg, Quicktime.dmg, ou encore VideoCodec.dmg seraient des cibles de choix.

Reste qu’avec 5 % de parts de marché détenu par Apple, les hackersne s’intéressaient que de loin aux utilisateurs de Mac. Pour autant, même si le dernier MacOS 10 embarque un système de sécurité, ce dernier reste minimaliste et la plupart des utilisateurs ne disposent d’aucune solution de sécurité. A la loupe, le Mac va se contenter d’afficher une alerte lorsque l’utilisateur installe un malware connu depuis de nombreux mois.

Il est encore impossible de chiffrer correctement combien de Mac ont d’ores et déjà été infectés. La position de l’expert en sécurité Dmitry Samosseiko est à noter dans le sens où elle met le doigt sur un phénomène qui ne peut que croître. Les Mac seraient-ils finalement victimes de leur succès ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur