Les Mac, nouveaux remparts de sécurité de l’armée américaine

Sécurité

L’armée américaine a décidé d’intégrer des Mac dans son parc informatique, histoire de le rendre imperméable aux hackers

Dans sa lutte contre le piratage, l’armée américaine a fait appel à un allié de poids: le Mac. Selon le site Forbes.com, la grande muette américaine aurait décidé de recourir aux ordinateurs de la marque à la pomme pour lutter plus efficacement contre le piratage.

Selon un gradé de l’armée américaine, sur les 700.000 ordinateurs qui composent le parc informatique de l’armée, seuls 20.000 proviennent de la firme de Cupertino. Un tel déséquilibre s’explique par le fait que les PC fonctionnant sous système d’exploitation Windows acceptent sans problème un lecteur de carte (Common access card system) très utilisé par les militaires. Ce qui n’était pas le cas des ordinateurs estampillés Apple. Le problème semble aujourd’hui résolu.

Bien decidée à introduire les Mac dans son parc, l’armée a commandé à Thursby Software, un éditeur de logiciels texan, une solution capable de facilité la connexion entre le Mac et les lecteurs de cartes.

L’armée, souvent victime de tentatives de hackingrépétées en 2007, explique son choix par la réputation des machines à la pomme. Pour Jonathan Broskey, chargé du programme d’intégration des machines Apple, les Mac sont plus facile à sécuriser. “Si vous comparez les chiffres, vous voyez que le nombre de virus sur mac est très réduit“, précise t-il.

La solution choisie par l’armée est pourtant loin de faire l’unanimité. Pour Charlie Miller, un chercheur en sécurité du laboratoire Independant Security Evaluators, la mise en place de deux plates-formes ne résoudrait pas le problème du piratage. Selon un rapport de Secunia, un éditeur de solutions de sécurité, Apple a du procédé, sur une période de plusieurs années, à cinq fois plus de publication de correctifs que Windows.

Jonathan Broskey précise de son côté que l’armée portera une attention particulière aux mises à jour de sécurité des programmes utilisés sous Mac.

L’armée, qui voit les Mac comme un rempart de poids face aux pirates, n’a semble t-il pas pris en compte que de plus en plus de pirates s’intéressent aux ordinateurs de Cupertino…L’efficacité du dispositif pourrait être mise à l’épreuve dans un futur très proche.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur