Pour gérer vos consentements :
Categories: Sécurité

Les mainframes IBM accueillent Windows à bras ouverts

Révolution ! IBM s’apprête à intégrer l’environnement Microsoft Windows dans ses mainframes. Et cette cohabitation est déjà annoncée pour les modèles z196 et z114 pour le 16 décembre. Lancée en juillet 2010, la famille de mainframe IBM zEnterprise incarne l’infrastructure la plus économique en termes de concentration et de consolidation. Et c’est bien là que se joue la partie.

Mainframe consolidation Inside

En effet, les datacenters se multiplient dans les entreprises, conjuguant consolidation et mutualisation des ressources matérielles. Or dans ces entreprises, les divers Unix et Linux ne sauraient suffire, et les besoins sont énormes et endémiques pour les serveurs de type X86.

Avec cette annonce, les zEntreprise pourront exécuter et faire cohabiter les systèmes d’exploitation z/OS, Linux, IBM AIX, Linux x86 et Windows sur la même plateforme. Certes de nombreuses solutions permettent d’accéder aux mainframes depuis des environnements Windows (et réciproquement). Cependant, cela nécessite de disposer de plateformes matérielles distinctes, avec autant de suivis et de maintenances séparés.

Les économies s’additionnent. En effet, l’entreprise optimise le taux d’utilisation des infrastructures, mais accélère et simplifie les échanges entre applications mainframe et Windows. Outre des services communs et une robustesse éprouvée des mainframes, l’entreprise bénéficie aussi d’une supervision globale et de mécanismes de haute disponibilité, entre autres.

Le mainframe-datacenter cause le Windows

Concrètement, il s’agit de déplacer les applications Windows vers les lames IBM BladeCenter HX5 (7873), afin de bénéficier de l’Unified Resource Manager. Les lames System x rejoignent le mainframe pour profiter : du support de configuration, du support de l’hyperviseur, de la gestion optimisée des performances, de la gestion énergétique… Une réponse à HP et son Superdome pouvant accueillir des lames Proliant, positionné dès avril 2010 sur ce créneau.

Une convergence qui peut sembler logique. En effet, la virtualisation, l’équilibrage de charge ou les divers mécanismes de haute disponibilité proviennent des infrastructures à haute disponibilité de types mainframe, après avoir transité par les systèmes d’entreprise (Unix et autres).

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

2 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

2 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

2 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

2 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

2 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

2 semaines ago