Les maires tentent les messages ‘Wap’

Régulations

Les habitants de Brétigny-sur-Orge accèdent aux informations municipales via
leur téléphone portable. D’autres villes se lancent sur ce nouveau ‘canal’

“Le site ‘wap’ de la mairie de Brétigny-sur-Orge a été consulté 169 fois et 12 personnes se sont inscrites à notre newsletter. Nous voulons offrir un service complémentaire, pour que les citoyens puissent accéder à l’information en toute mobilité”, explique Emeline Thevenet, responsable du projet auprès de cette municipalité de l’Essonne (91).

Depuis novembre dernier, rapporte l’association Villes Internet, les 22 .114 Brétignolais ont la possibilité d’être alertés via leur téléphone portable ‘Wap’, de l’actualité des thèmes qu’ils ont pré-sélectionné, comme la culture et les sports. De plus, le site wap leur permet d’accéder à des services tels l’annuaire médical, les contacts et les informations utiles sur le logement ou encore les séances de cinéma. Le tout, en passant par le site mobile de Mavilleenpoche.

Open source

C’est la société VEM, créé en 2005, qui a conçu ce service. Aujourd’hui, une dizaine de municipalités, qui pèsent entre 7 et 50 000 habitants environ, y ont souscrit. Ces pionnières auraient eu tort de se priver. « Nous avons conçu et développé gratuitement leur site » explique Stéphane Cicerone, chargé des relations avec les collectivités locales chez VEM. Et le flux des SMS reste gratuit, tant qu’il reste inférieur à 2.000 par mois environ. Prochainement, toutefois, une ville de 150.000 habitants devrait bientôt s’équiper, en payant le développement de son site.

Les sites sont réalisés suivant un cahier des charges établi par les municipalités. “Nous avons sélectionné certaines informations, à partir du site internet. Et nous les mettons à jour via un outil d’administration spécifique”, précise Emeline Thevernet.

Techniquement, “nous avons plutôt choisi les solutions open source, sur la base de Linux, Apache et PLSQL”,explique Nicolas Danier, chez VEM. “Nous garantissons la confidentialité des données, comme les numéros de tél éphone des administrés. Les accès aux bases de données sont sécurisées, et les accès vérifiés. Nous hébergeons les sites, et la disposition de nos serveurs en miroir garantit la continuité du service. Par ailleurs, la bande passante dont nous disposons suffit largement aux besoins”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur