Les mobiles sonnent à Bagdad, mais par voie ‘off’

Régulations

Heureux les habitants de Bagdad qui découvrent enfin les joies du téléphone portable… Hors du contrôle des américains?

Depuis ce mardi 23 juillet, le téléphone mobile, symbole d’une certaine forme de modernité a fait son apparition en Irak, et plus précisément à Bagdad. Interdit sous le régime de Saddam Hussein, le portable débarque dans un pays friand de moyens de communication.

Pour l’instant, seuls les propriétaires de téléphones mobiles, abonnés hors d’Irak, ont pu les utiliser à Bagdad, profitant de l’apparition inattendue du signal de plusieurs compagnies du Golfe sur leur écran. “Bizarre” En fait, ce sont des opérateurs de la région du Golfe, Batelco (Bahrein) et MTC-Vodafone (Koweit) qui ont étendu leur couverture à une partie de l’Irak. Une extension qui n’est pas du goût des américains -qui ont confié le marché à MCI. Mardi, un responsable de la coalition a qualifié cette nouveauté de “bizarre”, alors que la compagnie américaine MCI qui assure en Irak un réseau réduit à destination de la coalition et des responsables de la reconstruction, se refusait à tout commentaire. Khaled Al-Hajeri, directeur général adjoint de MTC-Vodafone, joint au Koweit, a confirmé que sa société avait commencé à offrir ses services en Irak, mais pas dans la capitale. “Nous avons commencé une opération à Bagdad, mais seulement à l’aéroport, pas dans la ville”, a-t-il précisé.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur