Les MVNO repartent à l’offensive

Régulations

NRJ Mobile, Debitel ou encore Coriolis lancent de nouvelles offres afin de
dynamiser un marché qui tarde à décoller

Les opérateurs mobiles virtuels français ont bien des difficultés à percer. Certes, leur poids a augmenté. Selon les derniers chiffres de l’Arcep, ils représentaient fin mars 3,42% du marché, soit 1,7 million de clients. Cette part était de 2,79% à la fin décembre et 0,91% en mars 2006.

Mais cette progression n’a pas profité à tous. Seul Tele2 et son offre low-cost semble avoir gagné son pari. Pour les autres, les difficultés se sont accumulées.

C’est le cas de Debitel et de Ten. Debitel a été un des premier à se lancer sur ce marché avec SFR. Mais l’affaire est loin d’être rentable et le MVNO est en vente depuis février. SFR est candidat au rachat, affirme l’opérateur. Quant à Ten, il a annoncé être à la recherche d’un partenaire industriel.

Face à ce relatif marasme, certains opérateurs virtuels repartent à l’offensive. NRJ Mobile, deuxième MVNO français avec 425.000 clients va lancer des forfaits afin de rééquilibrer ses comptes. Si l’opérateur fait le plein de clients, a rentabilité n’est pas au rendez-vous. Il a généré une perte de 32 millions d’euros pour sa maison mère.

Ces forfaits, qui incluent l’envoi de SMS et de MMS illimités vers les opérateurs le soir et le week-end. Ils permettront également le téléchargement illimité de musique pour 15 euros par mois. Pour rappel, MusicStation vient de lancer une offre similaire mais bien moins chère.

Avec ces nouvelles offres, l’équilibre financier devrait être atteint en 2009 ou 2010. Mais en attendant, le MVNO détenu à parts égales avec le Crédit Mutuel assure ne pas être à vendre.

De son côté, Debitel, qui lui a confirmé être à vendre, conforte son positionnement low cost en lançant des offres illimitées. “Nous poursuivons cette année notre politique de conquête du marché français en proposant des offres toujours plus compétitives, aux tarifs simples et sans coûts cachés. C’est pourquoi nous nous lançons à présent sur un nouveau terrain pour debitel : l’Illimité”, explique Vanessa Berthelot, membre du Comité de Direction et Responsable Marketing de Debitel.

Concrètement, du 5 juin au 21 août 2007, Debitel ajoute aux forfaits sans engagement “Ma Puce 2h” des appels gratuits et illimités vers les numéros Debitel et numéros fixes le week-end (du

vendredi 20h au lundi 8h) en France métropolitaine et ce pour 25,90 euros/mois. Enfin, Coriolis annonce le lancement de Saint-Hubert Mobile, première licence de marque du MVNO. Cet opérateur virtuel vise la population des chasseurs (1,4 million de personnes) avec six forfaits et des services dédiés. On y trouvera par exemple la météo, un service ‘SOS chiens perdus’, un service ‘législation’… Par ailleurs, en s’abonnant à Saint-Hubert Mobile, l’abonné participera automatiquement et gratuitement au développement d’une association cynégétique de son choix. 3 % du montant HT de la facture mensuelle de chaque abonné seront reversés à l’association cynégétique choisie. “L’idée de fonder Saint-Hubert Mobile est née en 2004, grâce à l’envie d’un groupe de passionnés de chasse de créer une offre pour le monde cynégétique. Après 3 années de conception, Saint-Hubert Mobile recherchait un partenaire qui permettait une flexibilité et une réactivité permanente pour les chasseurs. Coriolis Télécom avec sa capacité d’innovation et de gestion de services a parfaitement répondu à ces critères.”, explique Sébastien Harlé d’Ophove, Fondateur de Saint-Hubert Mobile.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur