Les MVNO toujours sous les 5% de parts de marché

Cloud

Au 3e trimestre, la pénétration du mobile en France atteint 88,7%

Au troisième trimestre, 370.800 nouveaux clients sont venus grossir les rangs des abonnés à la téléphonie mobile en France. Selon le régulateur des télécoms, l’Arcep, c’est 6,3% de plus qu’il y a un an. Au total, on compte 56,4 millions d’abonnés pour un taux de pénétration de 88,7% contre 84% il y a un an.

Malgré l’essor des services à valeur ajoutée, notamment à travers la 3G, le revenu par abonné (Arpu) baisse de 2% à 44,30 euros par mois pour les forfaits mais grimpe de 6,6% pour le prépayé à 15,4 euros par mois (chiffres du 2e trimestre).

La croissance, toujours soutenue, du marché du mobile profite-t-il aux MVNO, les opérateurs virtuels ? Pas totalement. Sur la période, 145.400 clients ont fait confiance à ces opérateurs, soit environ 40% des nouveaux abonnements enregistrés. Une proportion qui illustre la montée en puissance des MVNO.

Mais au total, le parc n’est que de 2,6 millions de clients, soit une part de marché encore marginale de 4,90% contre 4% il y a un an et 4,88% en décembre 2007. Bref, c’est loin d’être encore gagné en termes de concurrence…

Curieusement; le succès de la portabilité du numéro (304.000 sur le trimestre, 2,7 millions en cinq ans) et les raccourcissements des délais ne semblent pas avoir profiter aux opérateurs virtuels.

En juillet dernier, le Conseil de la concurrence s’est penché sur la question et a dénoncé une fois de plus les conditions tarifaires et contractuelles imposées par les opérateurs hôtes à leurs MVNO.

Orange et SFR, les deux principaux opérateurs hôtes en prennent donc pour leur grade : “les conditions contractuelles particulièrement contraignantes ont été accordées par Orange et SFR en 2004-2005, au moment de l’ouverture du marché de gros de l’hébergement sur leur réseau”.

Suite à ces préconisations, Christine Lagarde, ministre de l’Economie et Luc Chatel, secrétaire d’Etat à la consommation invitent l’Arcep à prendre toutes les mesures nécessaires en faveur du développement des MVNO. Wait and see.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur