Les navigateurs implémentent-ils correctement les standards du W3C?

Logiciels

Internet Explorer, Firefox, Chrome, Safari et Opera sont-ils respectueux des standards du web? Les tests fournis par Microsoft laissent à penser que cela n’est aujourd’hui pas le cas.

Avec Internet Explorer 8, Microsoft avait souhaité proposer un excellent support des CSS 2.1. Une tâche plus difficile qu’il n’en a l’air, les spécifications fournies par le W3C permettant parfois plusieurs interprétations différentes.

Lorsque nous affichons un bord autour d’un bloc, le tracé doit-il se faire à l’intérieur du carré ou à l’extérieur? Ce type de question est courant et a une influence importante sur le rendu d’une page web. Aussi, la firme avait pris l’initiative de fournir une série de tests (plus de 7200) tout en appelant les autres éditeurs à proposer leurs commentaires.

Pour Internet Explorer 9, Microsoft a remis le couvert en proposant au W3C une nouvelle série de 104 tests, qui se focalisent sur des technologies plus récentes : SVG 1.1, CSS3, DOM Level 2 et DOM Level 3. Évidemment, ils ne couvrent pas encore tous les cas de figure. De plus, la version préliminaire d’Internet Explorer 9 les passe avec succès dans 95,7 % des cas, ce qui reste logique puisque ce code sert de base de travail aux développeurs de Microsoft.

Il n’en reste pas moins que les autres navigateurs web qui – en principe – intègrent ces standards depuis plusieurs versions, obtiennent des résultats parfois catastrophiques. Que dire du zéro pointé de Chrome 4.0 pour le DOM Level 2 Style ou du petit 27 % de Firefox 3.6 et Safari 4.0 dans le secteur des bords et fonds CSS3 ?

Ces tests ont donc le mérite de mettre en lumière la qualité d’implémentation des différents standards du W3C. Sans grande surprise, Opera 10.50 s’en sort honorablement, avec un score de 78 %. Il est suivi par Firefox 3.6 (71,2 %), Chrome 4.0 (64,2 %) et Safari 4.0 (56,8 %). Certains navigateurs implémentent donc plus les spécifications du W3C sur le papier… que dans la réalité. Un phénomène inquiétant.

Plus de détails se trouvent sur cette page web du site de Microsoft.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur