Les opérateurs mobiles encouragent le HSDPA

Régulations

Le développement de la 3G+ s’accélère

La course au haut débit dans la téléphonie mobile est bien lancée et les opérateurs investissent de plus en plus dans les services dits de la troisième génération, selon un rapport publié en fin de semaine dernière par l’association GSM.

Cette dernière, qui représente les intérêts de l’industrie mobile indique que : “79 opérateurs de téléphonie mobile lorgnent sérieusement sur la technologie HSDPA.” D’après la GSM association, l’intérêt pour cette technologie est en pleine croissance et plusieurs expérimentations sont en cours. Il y a cinq mois, les opérateurs qui souhaitaient développer le HSDPA (également connu sous le nom de super 3G ou 3G+) n’étaient que 47. À l’heure actuelle, 109 opérateurs ont lancé des réseaux WCDMA 3G. Et d’après l’association GSM, la majorité devrait migrer vers le HSDPA d’ici la fin de l’année. De son côté, le Forum UMTS a profité du salon 3GSM de Barcelone pour donner ses prévisions. Il table sur pas moins d’un milliard d’utilisateurs HSDPA à l’horizon 2012. En 2012, le trafic HSDPA par utilisateur sera neuf fois supérieur à celui des autres abonnés. Le HSDPA est l’évolution du standard WCDMA. Rappelons que le HSDPA permet de dépasser le seuil du mégabit par seconde (et 3 Mb/s à terme) contre 350 kb/s pour l’UMTS (3G) et 200 pour l’Edge. Ces vitesse rapides vont permettre à de nouveaux services comme la visioconférence ou l’accès au Web de voir le jour, et plus important encore, d’être viables. Techniquement, le HSDPA utilise la capacité non utilisée par le protocole 3GPP/R99 (UMTS). En d’autres termes, il suffit de rehausser le logiciel (‘upgrade’) sur les contrôleurs (RN) afin de permettre aux relais de supporter ce nouveau protocole de transmission de “paquets”. La mise à jour des équipements peut donc se faire rapidement, les délais de déploiement seront donc courts. Il n’y a pas d’équipements, ni d’infrastructures à remplacer. En France, Orange a déjà mené plusieurs tests, à Saint-Nazaire, Boulogne Billancourt et Issy-les-Moulineaux. SFR a lancé sa ‘3G+’, nom commercial pour ses offres HSDPA destinées aux entreprises. La filiale de Vivendi teste en grandeur nature la fonction HSDPA sur le réseau 3G SFR à Saint Nazaire depuis le 15 février prochain. Bouygues Telecom devrait officiellement se lancer en 2007. Aujourd’hui, le HSDPA est réellement accessible sur l’Ile de Man, où il est testé par Manx Telecom filiale de O2 et Lucent.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur