Les pannes de PC touchent une entreprise sur deux

Sécurité

Pas très rassurantes les conclusions d’une étude Ernst & Young

A l’heure où se multiplient les attaques virales, une étude menée par Ernst & Young montre que les entreprises ont une chance sur deux de voir leurs systèmes informatiques stratégiques tomber en panne pendant plus de deux heures chaque année.

Selon le document, la majorité des incidents n’est néanmoins pas causée par des actes de malveillance, mais par des pannes de matériel ou de logiciel. Les virus viennent en deuxième position, cités par une personne sur cinq, puis les catastrophes naturelles, citées dans 4% des cas. Le terrorisme est mentionné moins d’une fois sur cent. D’un autre côté, l’étude montre une certaine prise de conscience des entreprises. Selon Hitachi Data Systems, la filiale du groupe nippon qui fabrique des systèmes de stockage, ses ventes de logiciels de récupération de données ont largement progressé depuis les attentats du 11 septembre 2001. Plus de la moitié des ordinateurs de cette marque vendus aux Etats-Unis sont équipés de logiciels de récupération des données, contre 15% avant les attentats contre New York et Washington. En revanche, 17% des entreprises interrogées par la société américaine Veritas Software, éditrice de logiciels de gestion de données, n’ont pas de procédure de récupération de données en cas de catastrophe, et un quart de celles qui en ont une ne l’ont jamais testée -affirme Chris Boorman, directeur marketing adjoint pour l’Europe de Veritas Software.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur