Les pannes informatiques coûtent très cher aux entreprises

Régulations

Selon une étude commandée par Global Switch, les interruptions de service
informatique coûtent 440.000 ? de l’heure aux entreprises en Europe. Incidents
chez l’hébergeur non compris?…

Avec des systèmes de plus en plus complexes, les pannes et autres interruptions de services informatiques se multiplient. Et ces pannes coûtent de plus en plus cher aux entreprises.

Selon Global Switch, spécialiste des centres d’hébergement (datacenters), la note s’élèverait à 400.000 euros par heure pour les entreprises européennes touchées.

50% des prestataires de services interrogés estiment qu’une indisponibilité informatique d’une heure peut représenter un coût compris entre 14.634 euros et 73.156 euros. Juste après, les organismes financiers sont 23% à estimer ce coût dans une fourchette comprise entre 74.654 euros et 146.387 euros et ils sont 19% à le chiffrer entre 147.782 et 731.646 euros.

Les entreprises françaises, quant à elles, sont 32% à affirmer qu’une interruption de service informatique leur coûte de 14.600 euros à 73 200 euros.

L’addition est donc salée et Global Switch en profite pour réaffirmer la pertinence de l’hébergement externe pour limiter les risques d’interruption de service.

“Sachant que le coût des interruptions de service est en moyenne de 440.000 euros par heure, les entreprises européennes doivent réagir et prendre conscience qu’il est vital de prémunir leur infrastructure informatique contre les pannes. Or, même si certains secteurs et pays sont déjà sensibilisés à cette question, elles sont néanmoins encore près de la moitié à mettre leur patrimoine informatique en danger. Pour limiter ce risque et éviter des conséquences financières désastreuses, les directions informatiques doivent accorder plus d’importance à l’environnement physique où elles décident d’implanter leur infrastructure stratégique.”, explique Alexandre Safronoff, Directeur Commercial de Global Switch en France.

En effet, selon l’étude, 47% des entreprises interrogées hébergent leur infrastructure informatique stratégique dans leurs locaux de bureaux au lieu de limiter les risques en privilégiant des installations ad hoc.

Pire, 55% des entreprises du secteur online hébergent leurs SI en interne alors que, pour ce secteur, une simple panne d’une heure risque de paralyser toute l’activité et se solder par plusieurs centaines voire plusieurs milliers d’euros en manque à gagner, s’alarme Global Switch.

Le fournisseur profite de cette étude qui fait mal au portefeuille pour pousser ses solutions d’hébergement externe. C’est le jeu. Mais elle illustre néanmoins les risques que prennent aujourd’hui les entreprises en cas de panne, ne serait-ce qu’électrique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur