Les PC continuent à se vendre en masse

Régulations

En Europe, seul IBM ne profite pas de la tendance. La France affiche un excellent 30% de croissance, les portables se vendent comme des petits pains

Comme les sondages électoraux, les prévisions sectorielles des analystes sont à prendre avec des pincettes. Après la formidable année 2004 (+14,7% dans le monde), les prévisionnistes estimaient que 2005 marquerait un fort ralentissement des ventes de PC.

Mais comme pour les semi-conducteurs, les faits contredisent ces prévisions. En tout cas pour le début de l’année. Selon Gartner, le marché des PC a enregistré une croissance de 14,5% lors du premier trimestre dans la zone EMEA (Europe, Afrique, Moyen-Orient). Les ventes ont atteint 17 millions d’unités. Gartner explique cette bonne performance par la politique tarifaire agressive des vendeurs et constructeurs. Il y aussi, l’engouement toujours plus fort, pour l’Internet haut débit, ce qui dope l’équipement des ménages. Côté constructeurs, HP reste toujours en tête, devant Dell, premier vendeur mondial. Derrière, Acer prend la troisième place avec un taux de croissance de 39% et une part de marché de 7,4%, et consolide sa position de numéro un des portables. Fujitsu-Siemens fait les frais de ce succès et tombe à la 4e place avec une part de marché de 7,1% malgré une croissance de 23%. IBM est le seul à ne pas profiter de cette croissance puisque sa part de marché passe de 4,4% à 4% en un an. Visiblement, le rachat des activités PC par le chinois Lenovo a refroidi les consommateurs. Des résultats supérieurs aux attentes en France En France, les chiffres sont encore meilleurs puisque IDC évalue la croissance au premier trimestre à 29% en volume sur un an avec 17 millions d’unités vendues. “Alors que la demande professionnelle est restée soutenue, notamment grâce à la poursuite des renouvellements, le marché domestique s’est montré extrêmement réactif aux offres des constructeurs, ce qui explique les résultats plus forts que prévus”, estime Jean Philippe Bouchard, consultant micro-informatique pour IDC France. “Si le marché domestique demeure tiré par des ventes phénoménales d’ordinateurs portables, les ventes de postes de travail fixes ont également été très fortes”. La croissance annuelle des ventes de postes de travail fixes atteint selon IDC près de 25%. Pour leur part, les ventes d’ordinateurs portables sont exceptionnelles, atteignant plus de 40% de croissance comparativement avec le premier trimestre de l’année dernière. La demande pour les ordinateurs portables est restée soutenue sur l’ensemble des segments de marché, dynamisée par une concurrence intense à la fois sur le marché domestique et sur le marché professionnel, ainsi que par un euro toujours fort, permettant ainsi aux constructeurs de maintenir des niveaux de prix très attractifs. Du côté professionnel, la demande reste soutenue. Même si cette demande doit naturellement ralentir après le rebond des investissements commerciaux et les besoins de mises à niveau observés en 2004. Ls cycles de renouvellements agissent toujours comme moteur sur le marché et les schémas de consommations des PME demeurent dynamiques, notamment en ce qui concerne les produits portables. HP reste le numéro un avec 398.000 unités vendues mais voit sa part de marcher reculer de 24% à 21%. Selon IDC, HP demeure affecté par une concurrence très forte sur le marché professionnel, mais son positionnement domestique lui permet de terminer le trimestre avec une croissance en volume de près de 17%. Nec est le nouveau numéro deux avec des ventes qui bondissent de 109%! Sa part de marché passe en un an de 10% à 16%. Selon le cabinet d’analyses, la forte présence de la marque Packard-Bell sur le marché domestique permet à NEC de transformer le dynamisme du marché grand public en bons résultats. NEC profite également d’un certain nombre de grands contrats sur le marché entreprises pour y gagner des parts de marché. Dell, numéro 3, enregistre une croissance en volume inférieure à celle du marché, perdant ainsi des parts de marché au global par rapport au premier trimestre de l’année dernière (14% vs. 15%). Dell est ainsi victime de son orientation professionnelle. Dell enregistre au global une croissance de près de 22% en volume. Fujitsu-Siemens affiche la deuxième meilleure progression (+70%) avec 130.000 unités vendues et une part qui s’établit à 7% contre5% il y à un an. Le constructeur tire partyiculièrement son épingle du jeu dans les portables: +110% de croissance en volume. Enfin, Acer qui explose au niveau européen affiche une croissance plus faible en France (+21%) et voit sa part de marché se replier à 6% contre 7%. Récap en Europe et en France

Ventes de PC en Europe au premier trimstre (source Gartner) 1-HP 2-Dell 3-Acer (+39%) 4-Fujitsu-Siemens (+23%) 5-IBM Total: 17 millions d’unités, +14,5% Ventes de PC en France au premier trimestre (source IDC) 1-HP (+11%, pdm: 21%) 2-Nec (+109%, pdm: 16%) 3-Dell (+22%, pdm: 14%) 4-Fujitsu-Siemens (+70%, pdm: 7%) 5-Acer (+21%, pdm: 6%) Autres: (+18%, pdm: 36%) Total: 1,9 million d’unités vendues, +29%


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur