Les PC IBM profitent à Lenovo

Cloud

Pour son premier trimestre à intégrer l’activité PC d’IBM, Lenovo triple son chiffre d’affaires et fait progresser son bénéfice net

Scepticisme? c’est le sentiment qui domine chez les analystes, qui majoritairement s’interrogent sur la capacité du chinois Lenovo à redresser les activités PC d’IBM, acquises récemment.

Pourtant, pour son premier trimestre qui intègre l’activité d’IBM, Lenovo s’en tire mieux que ne l’anticipait le marché. Son chiffre d’affaires triple à 19,6 milliards de dollars de Hong Kong (2,5 milliards de dollars US), ce qui n’a rien de surprenant, le bénéfice progresse de 5,9% à 357 millions de dollars HK (45,9 millions de dollars US), ce qui en revanche est plus inattendu ! “Nous avons généré rapidement et plus vite que prévu les bénéfices attendus de l’acquisition. Les clients adhèrent au nouveau Lenovo“, déclare un communiqué de Stephen Ward, d-g de Lenovo venu d’IBM. De premier fabricant de PC chinois, Lenovo est passé directement à la troisième place mondiale avec le rachat de la division PC d’IBM. Derrière Dell et HP. La force de Lenovo tient dans la place qu’il occupe en Chine et sur les marchés émergents. S’il ne fait aucun doute qu’il maintiendra cette place sur ces marchés, son avenir sur les marchés occidentaux est plus problématique. Stephen Ward pourra affirmer que “Lenovo a fait mieux que l’ensemble du secteur des PC sur les marchés émergents et nous nous employons à initier un élan comparable sur les marchés mûrs“, c’est sur ces derniers qu’il devra s’affirmer. Il est peu probable que Lenovo puisse sérieusement viser l’une des premières places du marché mondial. Les analystes s’interrogent au contraire sur sa capacité à maintenir ses positions face à Dell et HP. Et pourra-t-il continuer d’occuper la troisième place ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur