Les PC Lenovo s’exportent? IBM s’efface

Régulations

Le groupe chinois Lenovo, repreneur de l’IBM PC, commence à proposer ses propres PC hors de Chine

Lenovo change de stratégie: il affirme son ambition d’imposer sa marque sur le marché de l’IBM PC. Mais le constructeur reste prudent. Imposer sa marque, certes, mais sans trop vite s’écarter des sillons tracés par IBM !

Lenovo annonce la gamme de PC Lenovo 3000. Et pour la première fois, sa production sort de Chine sous sa marque. Cette gamme, encore limitée, prend place aux côtés des Thinkpad IBM, confirmant la volonté, mais aussi la nécessité pour Lenovo d’imposer sa marque. Car bientôt la marque IBM devra s’effacer. Autre stratégie forte du chinois, conquérir le marché des TPE (très petites entreprises): elles sont gros consommateurs d’équipements d’entrée de gamme, un positionnement qui manque aux Thinkpad, mais qui convient au réseau de distribution du constructeur, hérité d’IBM, et que Lenovo entend conserver sans se disperser. Au demeurant, les nouveaux PC Lenovo s’inscrivent dans les normes du marché, très concurrentiel: bien équipés pour un prix abordable, sans guère plus d’originalité. Sauf qu’ils marquent une rupture culturelle avec IBM, par une forte couche multimédia qui rompt avec l’austérité des PC IBM, et rejoignent l’air du temps. Le portable Lenovo 3000 C100, par exemple, restent fidèles à Intel avec au choix un processeur Pentium M ou Celeron M sur chipset 915 GM. La connectivité associe Wi-Fi, Bluetooth, Ethernet 10/100, et des capacités multimédia avec un lecteur multicartes, quatre ports USB et Firewire, des adaptateurs S-vidéo… Et – enfin ! – l’apparition du ‘touchpad’ pour manipuler la souris ! A partir de 830 euros HT. Les PC Lenovo 3000 de bureau (desktop) J100 (Intel) ou J105 (AMD) subissent le même traitement. Là encore pas de surprise majeure, sauf pour les habitués des technologies PC d’IBM, avec en particulier une rupture côté design, mais un prix de marché, à partir de 460 euros HT, qui en fait une alternative aux PC Dell ou Acer. En délaissant IBM pour Lenovo, même s’il est toujours fabriqué sur la même chaîne chinoise, les PC Lenovo deviennent plus ‘sexy‘ ! Lenovo Care, les PC chinois ont leur suite logicielle de fiabilité

Les PC Lenovo 3000 intègres en standard une suite logicielle de support et d’information, Lenovo Care. Cette suite regroupe un ensemble de fonctions, qui se veulent simples et intuitives, pour faciliter la vie de l’utilisateur au quotidien et garantir une fiabilité, en particulier dans les petites entreprises. Ces outils apportent une nouvelle dimension à la maintenance et au dépannage des PC. La restauration du système pourra se faire en un clic afin de diagnostiquer, obtenir de l’aide et de restaurer le système. Après une panne logicielle sérieuse, occasionnées par des virus ou des logiciels malveillants, par exemple. Les mises à jour sont aussi automatisées sur la base d’un calendrier fixé par l’utilisateur. Enfin, la connectivité pour l’installation filaire ou sans fil à domicile, au bureau ou en déplacement a été simplifiée.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur