Les pigeons couteront 25 millions d’euros à Free

Régulations

Bouygues Telecom n’avait pas trop apprécié que ses clients soient qualifiés de pigeons par le nouveau venu Free Mobile. Le tribunal de commerce de Paris a rendu son verdict et donne raison à l’opérateur…

Free Mobile n’avait pas hésité à qualifier de « pigeons » les clients des autres opérateurs mobiles. Une affirmation qui a valu à la société de se faire attaquer en référé par Bouygues Telecom.

Bouygues Telecom se montrait exaspéré par les provocations de Free Mobile et de Xavier Niel à propos des allusions sur les « consommateurs pigeons », rappelle ITespresso.fr.

Une condamnation nette

Le tribunal de commerce de Paris vient de condamner Iliad-Free pour dénigrement et concurrence déloyale vis-à-vis de Bouygues Telecom. Le montant des dommages et intérêts est important : 25 millions d’euros.

La justice interdit aussi à Xavier Niel et son groupe d’utiliser des termes dénigrants à l’encontre de son concurrent, sous astreinte de 100.000 euros.

Pour la filiale télécoms du groupe Bouygues à l’origine de la plainte, cette décision permet de « réparer le préjudice subi du fait des pratiques de concurrence déloyale mises en œuvre à son encontre » et « condamne les méthodes de communication de Free ».

De son côté, Bouygues Telecom ne s’en sort pas totalement indemne. « Pour quelques propos isolés tenus en réponse à la communication agressive et massive de Free », il devra verser 5 millions d’euros à Iliad/Free de dommages et intérêts.

Le groupe Iliad-Free pourrait faire appel de cette décision de justice dont le poids financier n’est pas négligeable.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur