Les policiers américains sont à la fête sur Internet

Régulations

Un policier a été officiellement accusé d’agression par la justice américaine. Grâce à une vidéo publiée sur YoutubeUn policier a été officiellement accusé d%u2019agression par la justice américaine. Grâce à une vidéo publiée sur Youtubecbnjjb

Patrick Pogan, un policier, a été officiellement accusé d’agression par la justice New yorkaise. C’est ce que rapporte le site internet du New York Times du 15 décembre.

L’affaire remonte à l’été dernier : A New York, des cyclistes participaient à une manifestation de « Critical Mass », pour revendiquer de l’espace vital pour la petite reine dans les villes. Ces manifestations consistent en une balade à vélo à travers les rues de la ville, ralentissant, il est vrai, la circulation. Tout à coup, l’un de ces dangereux contestataires a été violemment projeté à terre par un policier, qui s’est littéralement catapulté sur lui. C’est quelque chose que l’on peut affirmer. En effet, l’action est visible sur Youtube (http://www.youtube.com/watch?v=oUkiyBVytRQ). Elle a même été vue 1.914.447 fois.

Cela ne fait pas l’affaire de Patrick Pogan. En effet, le policier avait accusé le cycliste d’avoir résisté à son arrestation. Des charges qui ont été abandonnées. Mais, sans cette vidéo, qui a été mise en ligne par un passant, l’issue de la confrontation des accusations était loin d’être évidente.

La terrible caméra du commissariat

De fait, les policiers américains sont à la fête sur Internet. Associées à cette vidéo, d’autres reprennent les exploits des forces de l’ordre. L’une d’elle, par exemple, « Police take advantage of a Drunk Girl » reprend un journal télévisé : un policier s’est fait filmer par la caméra de surveillance du commissariat (!) entrain de tripoter une jeune femme ivre. Celui là n’a même pas eu besoin de la présence d’un cinéaste amateur pour être pris la main à la fesse. Mais, pour l’essentiel, les dizaines de vidéos qui suivent ont été filmées dans la rue. Leurs titres sont évocateurs : « Police Brutality », , « Police Brutality-Police Get What They Deserve »… Si on ne peut même plus matraquer en paix…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur