Les portables ‘dual-core’ d’Intel cachent -ils un joli ‘bug’ ?

Régulations

Intel se serait bien passé de cette publicité. Selon un site spécialisé, plusieurs experts auraient détecté un ‘bug’ dans les PC portables dotés du nouveau processeur à double c?ur

Premier couac pour le processeur ‘dual core’ d’Intel? Selon le site

Tom’s Hardware, le ‘bug’ entraînerait une diminution de la durée de vie des batteries. Et selon les premières conclusions de spécialistes, ce serait la faute à Microsoft… Le défaut qui touche les portables à double c?ur d’Intel a été révélé dès la semaine dernière par ce site spécialisé lors d’un test de nouveaux matériels, le guide en ligne Tom’s Hardware. D’après ses informations, les testeurs ont identifié une baisse du niveau de la batterie bien plus rapide que ce qui était initialement prévu, dès que l’on connecte des périphériques utilisant l’interface USB 2.0. En moyenne, estime Tom’s Hardware, la perte engendrée serait de 80 minutes. Plutôt génant pour un portable. Les experts se sont interrogés sur l’origine de ce bug: provient-il des processeurs utilisés ou du ‘chipset’ ? Ce n’est apparemment pas le cas. Selon les propos d’un représentant d’Intel cité par le journal TG Daily, l’origine du problème est double. Et ce serait la faute à la firme de Redmond. D’après lui, le problème vient de la configuration avancée de la mise à jour Service Pack 2 de Microsoft et du driver de l’interface de gestion de l’énergie. D’ailleurs, l’origine du problème est connue de Microsoft depuis déjà un moment. En effet, il faut rappeller que le groupe a mentionné ce bug dans la publication de sa base de données datée du mois de juillet 2005. Mais ce dernier n’est toujours pas réparé. Rien n’est jamais simple… Pourtant il y a comme un problème. En étudiant le problème de plus près, TG Daily s’est rendu compte que le bug ne se répétait pas sur les versions précédentes de portables Intel, la gamme Centrino. Logiquement, si le bug était provoqué par un problème du driver de gestion de la batterie, il se serait répété, mais à la grande surprise des experts de TG Daily cela n’a pas été le cas. En conséquence, les experts estiment que la source du problème se trouve plutôt entre l’ACPI et le Chipset 945 PM d’Intel. Interrogé par le site Internet, Intel a indiqué qu’il avait demandé à Microsoft de résoudre le problème et que de son côté des chercheurs y travaillent également. Du côté d’Apple, qui doit adopter le dual core d’Intel sur ses machines cette année, l’on croise les doigts pour que le bug provienne de chez Microsoft plutôt que du processeur d’Intel. Parce que si ce n’est pas le cas, le groupe à la pomme risque de naviguer dans des eaux agitées par de gros pépins et ce, pour le restant de l’année. Vivement donc, que Microsoft ou Intel s’accorde sur l’origine du bug pour produire “un pacemaker” bien utile pour les utilisateurs les plus nomades.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur