Les prisons britanniques vont relever les empreintes des visiteurs

Régulations

C’est une nouvelle digne de “Oz”, l’excellente série “made in USA”, qui a ouvert les yeux des Américains sur la violence des prisons américaines. Dorénavant, le Royaume-Uni va utiliser la biométrie pour freiner la contrebande orchestrée par les visiteurs

D’après nos confrères de

silicon.com, les prisons britanniques vont être de plus en plus nombreuses à prendre les empreintes biométriques des visiteurs. Dans une lettre envoyée au Parlement, Fiona Mactaggart, une secrétaire du ministère de l’intérieur britannique, indique que près de 25 prisons ont déjà procédé à la mise en place de tels systèmes biométriques. Ils permettent d’enregistrer des images et des empreintes de doigts qui sont ensuite utilisées pour vérifier l’identité des visiteurs à chaque fois qu’ils se présentent pour entrer ou sortir du bâtiment. Elle précise qu’une vingtaine d’autres établissements vont mettre en place cette technologie. Elle explique dans son courrier :“ces systèmes vont offrir aux établissement pénitentiaires un meilleur suivi des visiteurs, et surveiller une pratique courante dans les prisons, le trafic de drogue, d’alcool, de téléphone “. Toutefois il y a un certain flou dans cette annonce puisqu’il y a une semaine, Fiona Mactaggart indiquait qu’il y aurait au total 36 prisons équipées de systèmes biométriques. Alors 36 ou 45, le nombre exact n’a pas été confirmé par le ministère. Une clause dans la loi britannique sur les prisons nommée “Prison Rule 71”, amendée en 2005, autorise les prisons à relever l’identité biométrique des visiteurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur