Les promesses du marché indien du mobile

Cloud

Ce marché devrait représenter la plus forte croissance dans les prochaines années

On parle beaucoup du marché chinois du mobile, déjà premier mondial en terme d’abonnés. Opérateurs et équipementiers salivent devant les potentiels de l’Empire du Milieu. Mais c’est oublier un peu vite l’Inde.

Selon le Gartner, le chiffre d’affaires global des opérateurs indiens de téléphonie mobile devrait atteindre 37 milliards de dollars (23,3 milliards d’euros) d’ici à 2012, soit une croissance annuelle moyenne de 18% sur la période 2008-2012. Traduction, l’Inde est le marché mondial qui connaît la plus forte croissance dans les services de télécommunications mobiles et il représente déjà le second marché du monde derrière la Chine avec près de 278 millions d’utilisateurs.

En 2012, Gartner table sur 737 millions d’utilisateurs de mobiles d’ici la fin de l’année 2012, sur une population totale de plus d’1,1 milliard d’habitants.

Dans ce pays des extrêmes, huit millions d’Indiens deviennent des utilisateurs de mobiles chaque mois ! Il faut dire que le marché est très abordable avec des combinés vendus à partir de 15 dollars.

Surtout, si le taux de pénétration dépasse les 80% en zone urbaine, seule une personne sur dix possède un téléphone en milieu rural…

“Ces facteurs, combinés à un horizon de plus en plus concurrentiel, devraient alimenter la croissance du marché et encourager l’adoption des services mobiles dans les provinces rurales et semi-urbaines d’Inde”, indique Madhusudan Gupta, analyste chez Gartner. Et d’ajouter :“Le marché de la téléphonie dans les zones rurales va continuer à nourrir la croissance et on s’attend à le voir quadrupler sur la période étudiée”.

Les occidentaux l’ont bien compris. Vodafone n’a ainsi pas hésité à dépenser 11 milliards de dollars pour s’emparer de 67% d’Hutchison Essar, troisième opérateur du pays…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur