Les puces ARM 64 bits ont leur hyperviseur

Logiciels
ARM OS open source écosystème

KVM vient d’être adapté à l’architecture processeur ARM 64 bits. Une avancée essentielle pour les futurs fabricants de serveurs ARM.

L’hyperviseur open source KVM est maintenant adapté aux composants adoptant l’architecture processeur ARM 64 bits. Il sera ainsi possible d’y faire fonctionner des OS virtualisés, en mode 32 bits ou 64 bits.

Une bonne nouvelle pour le monde des serveurs, qui attend beaucoup de cette nouvelle génération de puces, laquelle pourrait sortir ARM du secteur des NAS pour aborder des formats plus classiques.

Cette annonce est également un signe du dynamisme de la communauté open source. En effet, le support de KVM pour les puces ARM 32 bits de type Cortex-A15 n’a été rendu public qu’en décembre 2012 (voir « Le noyau Linux 3.7 sacre les processeurs ARM et le système de fichiers Btrfs »).

Un écosystème qui se met rapidement en place

L’écosystème ARM 64 bits entend bien être prêt dès la sortie des premiers composants… chose qui n’est maintenant plus qu’une question de temps puisque les premiers cœurs ARM 64 bits ont été présentés fin octobre 2012 par leur concepteur (voir « ARM lance ses premiers cœurs 64 bits, les Cortex A-50 »).

Ceci n’est toutefois vrai que pour les offres open source, Linux en tête. Debian et Ubuntu sont ainsi en cours d’adaptation pour l’architecture ARM 64 bits.

Assez curieusement, aucun éditeur d’OS serveur propriétaire ne semble avoir l’intention de livrer une offre ARM. Ni les développeurs de systèmes Unix, ni Microsoft et son Windows Server. La communauté devrait pouvoir tirer profit de cette absence.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Aux ARM, etc.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur