Les rencontres du Libre adoptent le standard foie gras

Régulations

Les rencontres mondiales du logiciel libre se dérouleront en juillet, à Mont de Marsan. En plein débat sur l’économie numérique, une note dissonante ?

C’est à Mont de Marsan que se déroulera la neuvième édition des Rencontres mondiales du logiciel libre, du premier au cinq juillet prochain. Cette manifestation, qui permet aux développeurs de la communauté du libre de se rencontrer physiquement et d’échanger sur leurs projets, est également ouverte au grand public, ainsi qu’aux intervenants de l’étranger. Ce 3 juin, à la Cantine, à Paris, ses organisateurs ont présenté le programme de ces journées. Un programme également accessible sur le site rmll.info.

Quelques jours auparavant, lors du lancement des Assises du numérique, Eric Besson, secrétaire d’Etat au développement de l’économie numérique, a dévoilé vingt sept pistes du plan pour l’économie numérique. Lesquelles prévoient notamment de se fixer l’objectif de réserver 20% des marchés publics aux logiciels open source et de considérer l’aide au logiciel libre comme du mécénat.

Standard, vente liée et install party

Ce sont manifestement d’autres préoccupations qui ont inspiré la programmation des conférences ayant trait à la gouvernance, à Mont de Marsan. Ainsi, le 3 juillet, l’une d’elle sera consacrée à “ standards et normes, entre monopole et compétition, quelle régulation ? “Pour cette table ronde, d’une actualité brûlante, alors que le RGI est toujours bloqué, les organisateurs s’appliquent actuellement à obtenir la participation d’un représentant de l’Union européenne et du gouvernement français.

Autre sujet, la vente liée de logiciels avec du matériel informatique “ enjeu majeur pour les logiciels libres”, traité lors d’un atelier où seront présentées les modalités d’une action en justice contre cette pratique.

Mais la gouvernance est loin d’être le seul sujet de ces rencontres : au total, ce sont 260 ateliers et conférences qui sont prévus. Dans le domaine médical, la question du DMP, dossier médical personnel, sera également abordé. Et les problématiques des collectivtés locale et territoriales ne sont pas oubliées, avec des ateliers qui prévoient des échanges avec élus et agents.

Le grand public est le bien venu, pour lequel ont été prévues, le soir, des “install parties”, au cours desquelles les programmeurs installeront Linux sur les disques durs de ceux qui le souhaitent. Par ailleurs, des intervenants ou invités du monde entier sont attendus. Les organisateurs attendent déja des visiteurs de 25 pays différents, dont, par exemple des représentants du ministère de l’industrie du Vietnam. En tout, la venue de 3.000 personnes est espérée, autant que lors des rencontres de l’an dernier.

Les “rencontres” ont également leurs stars, dont, notamment Richard Stallman, qui participera à deux conférences, dont l’une sur la licence GPLv3, et Janina Sajka, spécialiste américaine de l’accessibilité.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur