Les réseaux IT de Roll-Royce et Shell attaqués par des hackers chinois

Sécurité

C’est ce qu’affirme The Times dans son édition de ce lundi

Les accusations contre des hackers chinois se multiplient, et prennent de plus en plus des allures d’espionnage économique et technologique. Les dernières révélations en date concernent le fabricant de moteurs d’avion Roll-Royce et le pétrolier Royal Dutch Shell.

C’est le magazine The Times qui dans son édition de ce lundi vient de révéler que les réseaux IT de ces deux industriels auraient été visités par des hackers chinois.

Ils auraient en particulier tenté de pénétrer les réseaux de Roll-Royce, mais n’auraient pu accéder qu’à un niveau superficiel de ceux-ci, collectant des informations qui n’auraient rien de stratégique, ce qui ne représenterait pas une grande menace…

La révélation fait suite à un avertissement lancé par le MI5, le célèbre service de contre espionnage de sa Majesté, qui par la voix de son directeur général Jonathan Evans a averti 300 patrons et responsables de la sécurité d’entreprises et d’organisations financières britanniques, et les a mis en garde contre les dangers d’attaques Internet en provenance d'”organisations d’état chinoises“. L’origine de la menace est à peine voilée !

Du côté de la Royal Dutch Shell, c’est une autre menace qui aurait été découverte, avec un groupe de nationalistes chinois qui en dehors des heures de travail du pétrolier encouragerait l’usage des réseaux de l’entreprise afin d’établir des relations d’ordre familiale.

Ici, la menace prend une autre forme, celle du recrutement d’individus “au profit de la mère patrie” a relevé The Times.

Quoi qu’il en soit, les démons de l’espionnage industriel, voire de la guerre froide, sont toujours présents. Ainsi très récemment, c’est la Chine qui accusait les démocraties occidentales d’espionner ses réseaux IT et d’y favoriser la subversion…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur