Les résultats d’Oracle font un bond en avant

Cloud

L’éditeur de logiciels affiche une santé quasi insolente. Ce qui peut expliquer aussi son entêtement à poursuivre son OPA inamicale sur PeopleSoft

Encore une bonne nouvelle pour Oracle. Après la décision surprise de la justice américaine l’autorisant à poursuivre son OPA hostile sur PeopleSoft, l’éditeur annonce aujourd’hui des résultats trimestriels supérieurs aux attentes.

Le deuxième éditeur mondial de logiciels fait état au premier trimestre d’une progression de 16% de son résultat net à 509 millions de dollars contre 440 millions un an plus tôt. Le chiffre d’affaires progresse de 7% à 2,22 milliards de dollars contre 2,07 milliards un an plus tôt. Dans un communiqué, le patron d’Oracle, Larry Ellison, a déclaré que “l’activité du groupe dans les bases de données, qui représente 80% du chiffre d’affaires total d’Oracle, continue d’afficher une croissance vigoureuse avec un taux moyen de 17% sur les trois derniers trimestres”. Tous les voyants sont donc au vert, permettant au groupe de s’estimer confiant dans sa capacité à atteindre les prévisions des analystes qui anticipent un BPA de 13 cents environ pour le trimestre en cours. Il table également sur une hausse de son chiffre d’affaires annuel comprise entre 3 et 7%, qui devrait s’établir entre 2,58 et 2,66 milliards de dollars. OPA: Bruxelles reprend son enquête

Tous les obstacles à l’OPA de 7,7 milliards de dollars d’Oracle sur son concurrent PeopleSoft ne sont pas encore levés. Si l’éditeur a remporté une belle victoire aux Etats-Unis, la justice lui étant favorable, il lui faudra maintenant convaincre les autorités européennes.

La Commission s’est accordée un temps inhabituellement long pour examiner le projet, repoussant à deux reprises son verdict sur cette OPA dont elle doit dire si elle enfreint ou non les règles de la libre concurrence au sein de l’Union européenne.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur