SFR marque le pas sur les activités mobiles et entreprises au 1er trimestre

MobilitéRéseaux
SFR SIM (crédit photo © Silicon.fr)

A 2,4 milliards d’euros, le chiffre d’affaires de SFR poursuit son recul au premier trimestre mais freine sa chute par rapport au précédent.

Le paradoxe des résultats se poursuit chez SFR. Alors que la base clients continue de grossir, le chiffre d’affaires de l’opérateur ne cesse de reculer. Le premier trimestre 2014 vient confirmer cette tendance.

Au 31 mars, SFR compte près de 21,3 millions de clients mobiles, MVNO compris, en hausse de 3,2% sur un an (tout en excluant la purge technique de 92 000 lignes inactives fin 2013). Dont 18 millions d’abonnés, soit 84,6% des utilisateurs du réseau SFR.

1,4 million d’abonnés 4G

Néanmoins, l’offre SFR grand public, toutes marques confondues, perd de son attrait avec 21 000 abonnés en moins par rapport à mars 2013. Probablement à cause du recul incessant du parc du prépayé. Le nombre d’abonnés mobiles aux offres de SFR approche les 14,4 millions dont 11,36 millions d’abonnés. Ce dernier segment bénéficie, lui, d’une hausse notable de 2,9% sur un an. Avec 1300 villes couvertes en 4G, le réseau très haut débit mobile de SFR a grossit d’une centaine de communes en un trimestre. L’offre 4G compte aujourd’hui plus de 1,4 million d’utilisateurs.

Les clients fixes progressent également, de 45 000 souscripteurs, pour atteindre 5,3 millions de résidences. Un volume qui comprend les 221 000 abonnés à l’offre très haut débit fibre (FTTH). L’offre quadriple play (Internet et mobile) Multi-Packs a séduit 528 000 nouveaux clients en un an pour s’élever à près de 2,5 millions d’abonnés. Soit 47,3% du parc haut et très haut débit.

Résultat en baisse de 11%

Mais les résultats financiers ne suivent pas. Le chiffre d’affaires s’élève à 2,44 milliards d’euros. En recul de 5,8% annuellement. Néanmoins, la baisse du résultat ralentit d’un trimestre à l’autre. Elle était de 7,1% fin 2013. Un résultat tiré vers le bas par les activités grand public (-8,9% à 1,6 milliards) et Entreprises (-8% à 427 millions d’euros) heureusement compensé par la hausse de 12,2% de l’activité Opérateurs (y compris la filiale SRR de la Réunion) à 405 millions.

Au final, le résultat opérationnel (Ebitda) atteint 625 millions d’euros. En baisse de 11% par rapport au 31 mars 2013. Selon Vivendi, maison mère de SFR, ce recul est « atténué par son plan de transformation ». Un plan qui a combiné restructuration du personnel, avec plus de 800 départs en 2013, et simplification des offres. Une transformation qui se poursuivra, au niveau de l’offre dans un premier temps, avec la prise en main de SFR par son futur propriétaire Numericable.


Lire également
SFR Business Team, le moteur de croissance de SFR
Résultats : Numericable en ordre de marche pour avaler SFR


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur