Les revenus patinent pour AWS au deuxième trimestre

CloudDSIRégulations

A l’occasion des résultats d’Amazon, son activité Cloud, AWS a montré une légère baisse d’un trimestre à l’autre. Effet saisonnier ou résultats d’une concurrence acharnée sur le cloud public ?

D’un côté, il y a les résultats d’Amazon qui a affiché des pertes deux fois plus importantes que ne l’avait anticipé le consensus : 126 millions de dollars, soit 27 cents par action, à comparer au déficit de 7 millions (2 cents par action) d’il y a un an. Dans le même temps, le chiffre d’affaires continue de progresser : avec 19,34 milliards de dollars, soit une hausse de 23% d’une année sur l’autre.

Mais le groupe dispose d’une autre activité que l’e-commerce avec AWS. La branche Cloud a vécu un deuxième trimestre contrasté. En effet, le chiffre d’affaires sur la période s’établit à 1,168 milliards de dollars contre 1,204 milliards de dollars au premier trimestre, soit une baisse séquentielle de 3%. A l’inverse en glissement annuel, les revenus d’AWS progressent de 38% (844 millions de dollars au second trimestre 2013).

Une concurrence plus acharnée

Alors que penser de ce petit faux pas financier d’AWS ? Il est clair que l’environnement du fournisseur de cloud public a changé depuis un an. La concurrence est montée en puissance avec une guerre des prix qui fait rage entre les différents acteurs que sont Microsoft avec Azure et Google avec Cloud Platform. Mais dans cette bataille, Amazon garde encore une longueur d’avance sur ses concurrents avec une importante part de marché. Microsoft et Google tentent de répliquer aussi en intégrant de plus en plus de nouvelles fonctionnalités pour se différencier. AWS a également vu se développer des offres low cost comme celle de Digital Ocean et qui pourrait lui tailler quelques croupières sur certains marchés.

Il faudra donc être attentif aux prochains résultats pour savoir si ce « hoquet » financier n’est qu’un simple effet saisonnier ou un avertissement plus important qu’Amazon devra entendre et peut-être réviser un peu sa stratégie Cloud.

A lire aussi :

Cloud : plus d’un milliard par trimestre pour AWS

Prix du Cloud : Microsoft Azure entraîné dans la spirale du low cost


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur