Les sauvegardes sur bande peuvent être défaillantes…

Sécurité

Le spécialiste de la récupération de données, Ontrack, rappelle que les sauvegardes sur bandes ne sont pas aussi fiables qu’on veut bien nous le dire…

Qui mieux que Kroll Ontrack, le spécialiste de la récupération de données, des services d’expertise et de recherche de preuves informatiques, peut recenser les causes d’échecs d’accès aux données stockées sur les bandes ?

De nombreuses sociétés ont une confiance quasi-absolue dans leur système de sauvegarde. En conséquence, elles ne se soucient guère de vérifier l’accès à leurs données avant que l’irréparable ne survienne“, déclare Paul Dujancourt, dg de Ontrack France.

Les sociétés s’aperçoivent fréquemment que leurs données sur bande sont corrompues seulement le jour où elles ont besoin de retrouver une copie leurs données stratégiques. Cela peut être dû à une erreur opérationnelle ou à une erreur sur la bande elle-même. Il n’est pas rare que l’écrasement accidentel des données soit lié à l’insertion ou au formatage partiel de la mauvaise bande.

Le simple fait de mettre en place une sauvegarde régulière ne signifie pas que les données soient saines. Elles peuvent l’être un jour mais pas le lendemain. Il faut vérifier les bandes afin d’être certain qu’elles seront disponibles et accessibles en cas de désastre.

Stocker les bandes dans un site de secours est l’une des conditions fondamentales d’un projet de sécurité. Cependant, ces sites eux-mêmes ne sont pas à l’abri d’une catastrophe… La meilleure stratégie pour une sauvegarde consiste à utiliser de multiples sites de stockage éloignés le plus possible du site principal.

Enfin, les bandes cassées, les lecteurs abîmés peuvent rendre l’accès aux données impossible.

Mais les risques de perte des données peuvent aussi prendre des formes plus sournoises. Les mises à jour de logiciel et systèmes commerciaux, par exemple, peuvent rendre les données sauvegardées inexploitables. Si le système vient d’être changé, il faut impérativement vérifier que les données sauvegardées sont encore accessibles, étant donné qu’elles ont pu être créées par d’autres applications ou serveurs.

Ces imprudences rendent les bandes très vulnérables et peuvent provoquer une cessation d’activité de plusieurs jours, voire des semaines. Prévoir un plan de récupération des données en cas de sinistre demeure un premier pas qui assure la récupération des données essentielles. Pour augmenter les chances de récupérer ses données, il est nécessaire d’avoir plusieurs stratégies couvrant toutes les éventualités.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur