Les serveurs ‘blade’ sont de plus en plus présents

Régulations

Un tiers des DSI ont déployé des serveurs ‘blade’, un tiers envisagent de le faire, et un tiers n’y pensent pas encore

Un coût d’exploitation plus élevé et une compatibilité avec des équipements existants parfois douteuse n’empêchent pas les serveurs ‘blade’ (en lames) de faire leur trou?

InformationWeek Research et Microcast Communications ont publié une étude sur le marché du ‘blade’. Ils révèlent que 30 % des DSI interrogés ont déjà déployé des serveurs ‘blade’, 12 % projettent d’en déployer cette année, et 25 % évaluent l’opportunité de déployer du ‘blade’ pour la première fois. Mais pourquoi donc choisir la technologie ‘blade’ ? Pour la majorité des DSI – les deux tiers d’entre eux – l’occupation au sol des ‘data center’ est la première motivation. Plus de puissance de processus dans le même espace physique occupé par leurs anciens serveurs. Pour 58 % des DSI, adopter la technologie ‘blade’ c’est même l’occasion de réduire les dimensions de leur ‘data center’… Suivent pour la moitié d’entre eux la simplicité d’extension, pour 49 % la simplicité de déploiement, pour 39 % la réduction des coûts de gestion et pour 34 % la réduction de la consommation énergétique. En revanche, 41 % se disent concernés par les coûts cachés, 37 % par la nécessité d’ajouter des systèmes de refroidissement, 36 % par la compatibilité avec les équipements en place et 33 % craignent pour la fiabilité. Enfin en 2006, 51 % des DSI vont maintenir leurs dépenses sur les ‘blade’, 45 % vont les augmenter et 4 % vont les réduire.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur