Les serveurs d’Orange.fr piratés

Sécurité

Un pirate aurait profité d’une faille SQL pour pénétrer la base clients d’Orange. Une mauvaise publicité pour Orange à l’heure du développement du cloud.

Voilà une publicité dont ce serait bien passé Orange alors que sa filiale Business Service met le cloud au centre de son développement. Un pirate dénommé HiddenTapz aurait exploité une faille SQL pour s’infiltrer dans la base de données de la boutique en ligne du portail de l’opérateur. Dans un entretien diffusé sur Zataz.com, le pirate se montre très perplexe sur le niveau de sécurité IT en France. Il prend également ses distances avec des réseaux comme Anonymous ou AntiSec qui « n’agissent pas de façon juste ».

Concernant Orange, HiddenTapz a profité d’une faille de type SQL pour s’infiltrer dans l’un des serveurs de l’opérateur télécoms français. Il se serait emparé de données commerciales et d’identifiants d’administration. Pui il a posté sur PasteBin un fichier dont l’intitulé, tout en capitales, est à la hauteur d’un événement inédit: « Orange.fr hacked private infos #1″. Le lien n’est plus valide à l’heure actuelle.

Au menu, des identifiants et des mots de passe déchiffrés, peut-être stockés tout simplement en clair, sans cryptage. L’utilisation d’un système de numérotation laisse à penser que d’autres divulgations suivront. « Peut-être que les informations privées d’Orange resteront secrètes […] Cela dépendra de leur réponse à ma future demande », ajoute ce mystérieux cyber-criminel. On ignore cependant l’objet de cette requête.

Contacté cet après-midi par ITespresso.fr, le service de communication de l’opérateur affirme avoir rétabli dans la journée (vers 13h10) l’accès à sa boutique en ligne. L’accès avait été condamné dès vendredi soir à la suite de l’attaque. France Telecom – Orange assure que ses investigations se poursuivent. Non sans remettre en question les « données client douteuses postées sur PasteBin, introuvables dans [la] base de données ».

A priori hors de cette affaire de piratage, le réseau Anonymous a tout de même tenu à afficher son soutien à HiddenTapz, par l’intermédiaire du compte Twitter de sa branche française.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur