Les serveurs x86 d’IBM basculent cette semaine chez Lenovo

CloudDatacentersServeurs

Le rachat des serveurs x86 d’IBM par Lenovo sera finalisé le premier octobre. La firme chinoise deviendra ainsi le troisième constructeur de serveurs au monde.

Le marché conclut par Lenovo concernant le rachat de la branche serveurs x86 d’IBM sera bouclé ce mercredi premier octobre 2014. Ce n’est qu’une demi-surprise. En effet, les autorités américaines avaient donné leur accord courant août, permettant ainsi de débloquer la situation (voir « Rachat des serveurs x86 d’IBM : Lenovo obtient le feu vert »).

Le montant de la transaction est évalué à 2,1 milliards de dollars, soit moins que les 2,3 milliards de dollars annoncés initialement (voir l’article « Après les PC, Lenovo s’adjuge les serveurs x86 d’IBM »). Une différence liée pour l’essentiel à des éléments d’inventaire, plus bas que prévu.

Lenovo, troisième constructeur de serveurs au monde

Lenovo récupère ainsi les System x, BladeCenter, Flex System x86, iDataPlex et NeXtScale, ainsi que les logiciels et services associés. Voilà de quoi propulser le constructeur chinois directement en troisième place du marché mondial des serveurs.

IBM se sépare pour sa part d’une branche qui plombe ses résultats depuis de nombreux trimestres. La firme se concentrera maintenant sur les mainframes System z, ainsi que sur les serveurs Power (Power Systems, Storage Systems, Flex System Power, ainsi que les appliances PureApplication et PureData) sur lesquels elle fonde de grands espoirs. Voir à ce propos notre article « Les serveurs Power8 en vente : IBM revendique le leadership dans le Big Data ».

A lire aussi :

Serveurs x86 : l’armée française peut-elle faire confiance à Lenovo ?

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur