Les services 3G sont-ils bien partis en Europe? Non…

Régulations

L’heure a finalement sonné -constate l’institut d’études Idate. Mais quels sont les premiers résultats: mitigés, comme en Asie

L’heure des services 3 G a finalement sonné en Europe de l’Ouest, après avoir retenti dans quelques marchés mobiles asiatiques et notamment au Japon et en Corée du Sud, avec des résultats néanmoins mitigés“.

L’IDATE a tenté une synthèse complète des tendances, en commençant par prendre le pouls en Asie. Première douche froide, ça recule! : “L’ARPU 3G [=consommation moyenne par abonné] de NTT DoCoMo et de J-Phone Vodafone d’une part, et 2.5 G de KKDI d’autre part, ont du mal à enrayer l’érosion de l’ARPU global et accuse même à eux seuls une baisse régulière depuis le lancement des services.

Premier constat: six opérateurs d’Europe de l’Ouest ont lancé des services 3G en mars et avril 2003. Il s’agit de:

Hutchison 3G, dans quatre pays européens, avec autant de plans tarifaires spécifiques: Royaume-Uni, Italie, Suède, Autriche;

Mobilkom Austria (Autriche) propose ses services 3G au même prix que les services 2G dans un premier temps, et sans abonnement,

Tele2 au Luxembourg,

Vodafone en Irlande

Ces deux derniers se limitent à un lancement test d’ampleur réduite.

Bref, seul Hutchison, parmi ces six opérateurs pionniers, fait figure de chevalier blanc. Cet opérateur, bras armé de l’opérateur de HongKong, avait tenté de maintenir les dates de lancement malgré le tourbillon des reports. Or, il a dû finalement les reporter de quelques semaines après avoir abondamment communiqué autour de sa marque mondiale “3”!

Les premières offres tarifaires sont apparues à la date de lancement des services, rapidement complétées ou revues à la baisse devant le scepticisme des clients potentiels“, observe Carole Manero, consultante à l’Idate.

Three UK: déception

Les services de 3 lancés en mars 2003 ont connu un démarrage lent et décevant, admet cet opérateur. A la date de lancement, 3 proposait trois offres de services packagées toutes très riches en services accessibles et faisant une large part aux services vidéo. Les offres sont disponibles dans les magasins de l’opérateur ou auprès de distributeurs spécialisés comme Carphone Warehouse.

Dans sa synthèse, l’Idate passe en revue tous les services existants, leur tarif -pays par pays- pour arriver à cette conclusion provisoire:

En fait,le positionnement même des services 3G est en question“. S’agit-il de services nouveaux? Faut-il les séparer d’offres plus classiques et les décliner différemment ou plutôt faut-il les considérer comme des add-ons, comme des plans ou offres à greffer sur les plans existants ?

Visiblement, Hutchison hésite entre les deux schémas…

L’adoption des nouveaux services 3G ne pourra être pleine et entière, au moins dans un premier temps, que s’ils sont déclinés comme en Suède en complément de services classiques.

Innovations? Visiophone et haut débit

Au Japon, les opérateurs ont inscrit leurs offres 3G dans la continuité et dans l’accessibilité tarifaire. Les services multimédia proposés sous technologie 3G étaient déjà accessibles en 2G avec des terminaux équipés de larges écrans couleur et de caméras numériques destinées à des usages photo ou vidéo (services sha-mail ou movie-mail notamment). Les abonnés mobiles pouvaient télécharger des fonds d’écran et des sonneries polyphoniques. Les services FOMA n’ont en fait de réellement innovants que le débit et le visiophone.

Et cependant, malgré cette introduction sans rupture, la 3G japonaise peine toujours à décoller: 590.200 abonnés 3G seulement étaient recensés au Japon (J-Phone Vodafone et NTTDoCoMo) contre 3.739.600 abonnés à la 2,5G (KDDI CDMA 2000 1X) et un an après l’ouverture des services, NTT DoCoMo n’avait enregistré que 137.500 abonnés FOMA.

On comprend dès lors, les obstacles rencontrés ici en Europe, notamment par Hutchison.

A noter que l’IDATE a pris soin de représenter graphiquement l’état actuel des lancements de services 3G et des prévisions de lancement, à partir des annonces des opérateurs.

Source: IDATE.fr 1/09/03


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur