Les services de santé britanniques sous Linux ?

Régulations

La direction informatique du service national de santé en Grande-Bretagne teste Sun Linux et envisage de faire basculer son million d’utilisateurs sur l’Open Source

800.000 ordinateurs et 1 million d’utilisateurs, le parc informatique du National Health Service (NHS) de Grande-Bretagne est un monstre qui représente un marché exceptionnel. Son directeur general des technologies, Richard Granger, étudie le projet de faire basculer son parc sous Linux.

Pour justifier cette orientation possible, Richard Granger évoque tout d’abord les économies substantielles qui pourraient être ainsi réalisées. Mais aussi le manque apparent de flexibilité de Microsoft dans la négociation des licences. La montée en puissance de Sun Microsystems dans les services informatiques britanniques peut inquiéter Microsoft. D’autant qu’au-delà de l’adoption de Linux sur les postes de bureau, l’arrivée de l’environnement Open Source pourrait modifier radicalement la stratégie des directions informatiques. Serveurs Linux, clients Linux et Open Source? Compte tenu des enjeux, Microsoft ne devrait pas en rester là ! Steve Balmer n’a-t-il pas déclaré qu’aucun marché stratégique occupé par Windows ne devait passer à Linux ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur