Les sites Internet pour enfants victimes des spywares

Sécurité

Une étude menée par Symantec démontre que les enfants sont de plus en plus pris pour cible par les spywares et autres « browser hijackers ». Proies faciles pour les pirates, nos bambins cliquent vite et parfois mal. C’est la bonne occasion pour les spywares et adware de rentrer sur la machine de papa…

Les « Spywares », ces outils installés à « l’insu de votre plein gré », permettent à des particuliers ou entreprises tierces de récupérer des informations sur votre façon de naviguer sur la toile, sur vos habitudes de surf, vos mots clés préférés et dans certains cas ils peuvent même permettre d’obtenir des informations sensibles, voir confidentielles.

Symantec a récemment mené une étude qui consistait à naviguer sur Internet à l’aide d’un ordinateur fraîchement installé sous Windows XP SP2. Les sites visités étaient en rapport avec les enfants, le sport, les jeux vidéo, la vente en ligne et les voyages. Au bout d’une heure de surf, la machine était analysée et les « spywares » et « adwares » récoltés étaient comptabilisés. Les sites pour enfants triomphent avec 359 infections d’adware et 3 « browser hijackers ». Ces derniers modifient les paramètres du navigateur et entraînent la réception de popup fort intrusifs et particulièrement tendancieux. En deuxième position, on retrouve les sites internet de jeux, suivis de près par les sites de voyages. Enfin, paradoxalement, les sites de vente en ligne n’hébergent que peu de malwares, juste quelques « cookies » inoffensifs… Au total, près de 850 spywares furent récupérés en une heure de balade naïve sur la toile. L’antispyware de la firme de Cupertino a de beaux jours devant lui. (*) pour Vulnerabilite.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur