Les smartphones 3G et 4G concentreront 50 % des ventes de téléphones dans le monde en 2012

4GCloudOS mobilesSmartphones

Les constructeurs de smartphones vont profiter du dynamisme des marchés émergents et du déploiement de la 4G dans les pays occidentaux pour accélérer leurs ventes de smartphones.

Sur les 1,67 milliard de téléphones mobiles qui devraient s’être vendus en 2012, les smartphones 3G et 4G devraient avoir capté à eux seuls la moitié du volume du marché, selon le cabinet ABI Research. Si ce taux est déjà une réalité dans nombre de marchés occidentaux, notamment en France, c’est loin d’être le cas dans le reste du monde.

Ce qui laisse une visibilité de conquête profitable aux constructeurs. Une manœuvre que les principaux acteurs ont abordée dans le courant du deuxième semestre 2011 sur les marchés émergents. Samsung a ainsi multiplié ses succès, grâce à son offre riche et segmentée capable de couvrir la majorité des besoins. Apple multiplie ses canaux de distribution en Chine où il rencontre plus de succès qu’en Inde, pour l’instant, et vise également les pays comme le Brésil et l’ensemble de l’Amérique du Sud.

228 millions de terminaux vendus aux États-Unis

Si HTC gagne aussi du terrain en Chine, il n’en poursuit pas moins son offensive sur les marchés occidentaux, Europe et Amérique du Nord principalement tandis qu’il espère bien rebondir avec les Lumia Windows Phone notamment lancés en Inde en fin d’année et dans le courant du premier trimestre 2012 en Chine où le constructeur finlandais dispose d’un solide réseau de distribution. Enfin, malgré la crise que traversent les Blackberry, leur service de messagerie continue de séduire les régions comme l’Indonésie, rapporte ABI Research. La stratégie de Motorola n’est en revanche pas évoquée par l’analyste. Dans l’attente de savoir ce que Google en fera (si l’acquisition est validée) ?

Et les bonnes ventes vont se poursuivre sur les régions industrialisées. En 2011, le seul marché américain a vu ses transactions augmenter de 14 % avec 228 millions de terminaux vendus. La plus belle progression depuis cinq ans. Un marché crucial pour les constructeurs. S’il ne représente « que » 15 % du volume de l’ensemble des terminaux mobiles, il constitue 40  % de la valeur des smartphones. Et génère des tensions. « Cela souligne ce qui est en jeu dans les batailles de brevets entre Apple, Samsung, Motorola, Google, HTC, Microsoft, et même de British Telecom », remarque Kevin Burden, vice-président et directeur sur le secteur des mobiles chez ABI.

Le LTE progresse à grands pas aux États-Unis

Le déploiement progressif de la 4G au pays de l’oncle Sam devrait encore stimuler ce marché des smartphones. Les opérateurs s’y activent sans ménagement en tout cas. Fin 2011, le réseau LTE/4G de l’opérateur national AT&T couvrait 26 « marchés » (peu ou prou États) et 74 millions de points de présence (POP). AT&T, qui a lancé son service en septembre 2011, accuse du retard face à son concurrent Verizon Wireless parti sur la 4G/LTE dès décembre 2010. Verizon compte aujourd’hui 200 millions de POP LTE. AT&T entend finaliser la couverture des États-Unis en LTE dès 2013, malgré le récent échec de l’acquisition de T-Mobile.

credit photo © Rido – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur