Les smartphones vont sauver le marché des mobiles en France

Régulations

Les écrans tactiles vont pousser le marché des contenus mobiles qui devrait dépasser les 220 millions d’euros en 2009. Dont plus de la moitié pour les jeux.

Tout n’est pas noir sur le marché de la téléphonie mobile. Si les terminaux “traditionnels” connaissent une baisse de régime, celui des smartphone est en pleine forme. L’institut d’études GfK estime que les ventes des iPhone, Palm Pre, BlackBerry et autre Nokia N97 permettra au marché de trouver l’équilibre en 2009 par rapport à 2008.

GfK estime qu’il se vendra 23 millions de téléphones mobiles (tous types confondus) en 2009 en France. “Soit presque autant qu’en 2008”, souligne l’institut. Les smartphones, ou terminaux équipés d’écrans tactiles, devaient bien se positionner. Sur les quatre premiers mois de l’année 2009, les gammes 3G tactiles constituent plus de la moitié des ventes contre 17,7 % un an plus tôt.

En se généralisant, l’effet tactile profite également aux terminaux de moyenne et entrée de gamme. Toujours sur les premier mois de l’année, les terminaux Edge à écran tactile constituent 10,9 % des ventes contre 4,7 % un an plus tôt, et 1,9 % sur les modèles GSM contre 0,1 % précédemment.

C’est bien Internet en mobilité qui pousse les utilisateurs à casser leur tirelire pour les smartphones haut de gamme. “Sur les 4,2 millions d’utilisateurs d’Internet mobile (mobinautes), 72 % sont des possesseurs de smartphones, rappelle François Klipfel directeur général adjoint de GfK retail and technologies.

La consultation des actualités, des e-mails et des services pratiques (météo, trafic…) constituent en moyenne l’essentiel des services utilisés avec les divertissements et les services communautaires. Ces deux dernières catégories percent d’ailleurs chez les 15-20 ans. Du coup, le marché des contenus devrait dépasser les 220 millions d’euros en 2009, prévoit GfK, contre 178,6 millions en 2008. Dont 120 millions générés par les jeux et 30 millions pour la musique. Les sonneries (25 millions) sont en pertes de vitesse tandis qu’images et vidéo stagnent (respectivement autour de 28 et 17 millions).

gfksmartphonesfrance.jpg


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur