Les stars restent d'importants vecteurs de 'malwares'

Sécurité

Chercher un économiseur d’écran à l’effigie de Brad Pitt peut s’avérer risqué

Depuis toujours, les ‘hackers’ surfent sur quatre principes pour attirer l’internaute naïf : l’appât du gain, le sexe, l’actualité et les stars ou autre ‘people’. La tendance n’a pas évolué en 2008.

Selon McAfee, chercher des infos sur des acteurs ou des chanteuses vedettes reste un comportement dangereux sur le Web ! Preuve à l’appui, l’éditeur souligne qu’un internaute a 18% de chance de se faire infecter s’il recherche par exemple une photo ou un fonds d’écran dédié à Brad Pitt…

“La méthode la plus simple pour piéger l’internaute est d’exploiter l’intérêt des gens pour les stars et les potins. L’obsession des Américains pour les stars en fait des cibles idéales”, explique Jeff Green, vice-president Produits et développement de McAfee.

Au palmarès des stars “les plus dangereuses” sur le Web, l’éditeur cite donc l’acteur Brad Pitt, suivi de la chanteuse Beyonce et du chanteur Justin Timberlake. On trouvce également Heidi Montag, l’héroïne d’un show de real-TV. Sans oublier : Mariah Carey, Rihanna, Fergie, Angelina Jolie, Jessica Alba, Cameron Diaz et George Clooney.

Faire des recherches autour de David Beckham, Katie Holmes et Lindsay Lohan multiplie également le risque de se faire infecter… On vous aura prévenu !

Et les stars françaises ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur