Les syndicats rejettent la politique salariale de France Télécom

Cloud

C’est une première dans l’histoire de l’opérateur historique

“France Télécom devra revoir sa copie”. Tel est le constat sans appel de la CFTC suite à la réunion annuelle patronat-syndicats en vu de signer l’accord salarial pour 2005 concernant 17.000 salariés de droit privé de la maison mère. Pour la première fois dans l’histoire du groupe, toutes les fédération représentées ont refusé de signer les propositions de France Télécom, considérées comme “insuffisantes”. Surtout au vu des performances du groupe. La direction proposait, au niveau individuel, entre 1 et 2,3% d’augmentation. Devant ce front du refus, France Télécom a décidé d’augmenter unilatéralement les salaires: +1,3% pour les non cadres, +2,1% pour les cadres. La direction met également en avant les hausses de la participation et de l’intéressement. Les relations se tendent entre syndicats et direction. “Des lendemains difficiles se préparent”, dit-on à la CFTC.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur