Les TIC, premières technologies d’avenir selon le gouvernement

Régulations

Le ministère de l’Industrie a présenté un rapport sur les 83 technologies qui enrichiront le pays dans les prochaines années. La priorité est mise sur les technologies de l’information et de la communication

Quelles seront les technologies qui à l’horizon 2010 permettront en France de générer des débouchés commerciaux et de la richesse ? Dans quels domaines les entreprises, et notamment les PME, doivent-elles miser pour réussir et se distinguer ? La réponse tient dans un rapport réalisé par le ministère de l’Industrie: “les Technologies clés 2010”.

Il s’agit du troisième rapport de ce type. Plus de 100 experts ont travaillé ensemble sur ce projet. 83 technologies d’avenir ont été identifiées. Pour le ministère, le plus fort potentiel concerne les TIC, les technologies de l’information et de la communication, revenues en grâce après l’éclatement de la bulle internet. Le gouvernement rappelle que les TIC représentent une part importante de la richesse nationale. Le rapport souligne que les secteurs des puces et des logiciels sont les plus porteurs, ainsi que ceux des télécoms. Par ailleurs, le document identifie des services d’avenir comme les moteurs de recherche audio-vidéo, la sécurisation des transactions électroniques. Les TIC seront donc particulièrement choyées par le gouvernement qui prévoit un financement annuel de 438 millions d’euros via les différents dispositifs d’aide à la recherche comme l’ANR, la DGE… Derrière les technologies de l’information et de la communication, l’on trouve les transports, l’énergie, les technologies du vivant (santé), les technologies et méthodes de production, la chimie, le bâtiment, la distribution. Au total, les financements de l’Etat pour soutenir ces 83 technologies clés pourraient atteindre sur 3 ans, la coquette somme de 1,2 milliard d’euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur