Les trois défis du DevOps

DéveloppeursDSIProjets

Plus la technologie progresse, plus les clients veulent en profiter rapidement. C’est une loi qui semble inexorable, et qui pousse les entreprises à rechercher toujours plus d’optimisation pour y répondre.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Ainsi, les entreprises exigent désormais que les produits qu’ils déploient et les fonctionnalités de leurs applications soient livrés rapidement, partout et à tout moment. Mais hélas, l’exécution est bien souvent à la traîne sur l’imagination et les impératifs commerciaux.… du moins tant que la pratique du DevOps ne commencera pas à exercer une influence stratégique et philosophique !

L’approche DevOps est l’une des tendances d’entreprise les plus en vogue depuis un certain temps déjà. Il s’agit d’un concept crucial pour aider les entreprises à satisfaire les demandes de leurs clients, notamment parce qu’il permet de réunir les équipes afin de favoriser l’innovation et une meilleure collaboration, et donc atteindre une plus grande efficacité.

D’ailleurs, selon Deloitte, les organisations qui adoptent DevOps peuvent s’attendre à une réduction de 18 à 21 % de leurs délais de mise sur le marché (le fameux « time-to-market »).

En éliminant les barrières (souvent organisationnelles) qui entravent le développement des logiciels, les opérations sont rationalisées et les entreprises peuvent réagir plus rapidement aux demandes du marché. En même temps, l’automatisation permet d’aligner leurs objectifs de résultats avec les processus IT, par exemple pour se remettre immédiatement des pannes informatiques (mais pas seulement !)

Deloitte observe également que la mise sur le marché rapide, influencée par le DevOps, de nouveaux produits et de services conviviaux pour les clients entraîne en moyenne une augmentation des revenus de 20 %.

Bien que tout cela soit bien beau, l’approche DevOps est encore un sujet inédit pour beaucoup d’entreprises. L’adoption à grande échelle est généralement lente.

Il est important de noter également que l’approche DevOps n’est pas simplement l’implantation de nouveaux outils. Il s’agit surtout de changer la culture IT de l’entreprise, de faire évoluer des habitudes profondément enracinées, de transformer d’anciens processus et de s’assurer que tous les changements sont effectués pour les bonnes raisons.

Bref, il ne faut pas passer au DevOps par plaisir ou par effet de mode. Il est vital d’avoir clairement identifié les objectifs auparavant.

Voici quelques conseils-clés :

1. Briser les habitudes culturelles profondément enracinées

 Le DevOps ne se résume pas à une équipe. Il s’agit d’une culture de la collaboration qui donne lieu à un ensemble de pratiques exemplaires et fait naître une culture opérationnelle globale. Il peut cependant arriver que les entreprises qui souhaitent adopter une approche DevOps se heurtent à la résistance d’employés peu à l’aise avec le changement.

Dans ce cas, l’impulsion doit venir d’en haut. Les cadres supérieurs doivent aider les employés à démanteler le statu quo et à éliminer les silos qui nuisent à une mise en œuvre fluide des projets.

La motivation s’accroit avec des résultats positifs, concrets et observables. Il n’y a pas de formule magique, mais avec le bon leadership et la bonne culture, il y a de fortes chances que les DevOps aient un impact positif. Gartner rapporte que 88 % des entreprises estiment que la culture d’équipe est l’un des principaux impacts sur la capacité d’une organisation à faire évoluer DevOps.

2. Changer des processus historiques pour des processus plus efficaces

La meilleure façon d’identifier les inefficacités est de cartographier les processus et de reconnaître franchement ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas.

Il est utile de commencer par chercher les déchets – ces domaines où les ressources s’épuisent sans apporter de valeur réelle. Un manque de communication en vase clos peut ralentir considérablement les entreprises, et il y a un risque que chaque « chapelle » pense que le DevOps n’est pas de son ressort. D’où la nécessité d’une remise à plat très transverse.

Certains peuvent aussi être réticents à mettre en œuvre des changements, ce qui entraînera des retards inutiles au sein de l’entreprise. Il est donc essentiel de faire comprendre qu’il n’incombe pas seulement aux développeurs de s’assurer que les processus fonctionnent : le DevOps est un processus qui réunit les équipes de développement et d’autres parties prenantes IT pour atteindre un objectif commun… mettre en production plus rapidement du code de meilleure qualité !

3. Méfiez-vous des DevOps pour le bien des DevOps

Avec le DevOps, les entreprises peuvent rationaliser et automatiser chaque tâche. Cela ne veut pas dire qu’il faille le faire à tout prix !

Souvent, les entreprises choisissent quelques services pour tester une approche DevOps avec, le plus souvent, l’équipe de développement. La tentation est alors grande de continuer à évoluer à l’échelle de l’organisation dès que les premiers résultats positifs sont visibles.

Le problème ici est que les différents services de l’entreprise ont tous des besoins et des défis différents à relever, et que le déploiement efficace du DevOps nécessite une refonte parfois profonde des processus et des méthodes de travail.

Les organisations doivent alors veiller à ne pas s’engager dans une chasse aux tendances sans gouvernail. Il est vital d’évaluer les objectifs poursuivis avant d’entreprendre de tels changements en profondeur.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Lire aussi :
  • devops