Les valeurs technologiques repartent à la baisse

Cloud

Les TMT n’ont pas su résister vendredi à la pression de leurs homologues américaines. Le CAC40 perd -3,26% sur la semaine, pris en tenaille entre la crise irakienne et les mauvais résultats de l’économie américaine.

Les TMT françaises ont encaissé les résultats mitigés des valeurs technologiques américaines. Elles se sont adjugé vendredi les plus fortes baisses du CAC40, avec -7,23% pour Cap Gemini, -6,33% pour ST Microelectronics, -4,85% pour Thomson, -4,67% pour Alcatel et -4,60% pour France Telecom. Elles ont emboîté le pas des valeurs américaines, avec AMD à -16,25%, Microsoft à -7,03%, IBM à -5,52% et Intel à -4,94%. Les TMT américaines accusent la reprise du secteur technologique qui se fait attendre, à l’image de Microsoft qui chute sur des perspectives floues, alors que la société annonce des résultats à la hausse. La publication d’indicateurs décevants et la perspective de guerre contre l’Irak ont alimenté le doute sur les marchés américains. L’indice de confiance des ménages, évalué pour janvier par l’université du Michigan, encaisse une chute à 83,7, alors que le marché attendait 87. Les investisseurs américains sont très sensibles à cet indice, qui anticipe sur la consommation, mais dont l’intérêt est resté mineur jusqu’en 2002. La production industrielle aux Etats-Unis recule quant à elle de -0,2%, de même que le taux d’utilisation des capacités à 75,4% en décembre. Le Dow Jones a reculé vendredi de -1,28% et le Nasdaq de -3,34%/p> Bouygues envisage de reprendre l’ensemble de la participation de l’allemand E.On dans Bouygues Telecom, soit 15,9% de l’opérateur télécoms français. Une première étape a été franchie, avec le rachat de 5,8% de participation pour 334,4 millions d’euros. De quoi satisfaire les investisseurs, Bouygues s’arrogeant une des rares progressions du marché, +1,03%. Yves Grandmontagne


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur