Les ventes de lecteurs d’ebook restent plus élevées que celles des tablettes

Cloud

Contrairement aux apparences, les liseuses de livres électroniques ont le vent en poupe. Elles se montrent même plus populaires que les très médiatiques tablettes.

Les lecteurs de livres électroniques sont loin d’être sous les feux de la rampe. Il est vrai que – contrairement aux tablettes – ces terminaux ne sont pas très sexy (peu de fonctions, pas de couleurs, etc.). Pire, leur faible prix se traduit par une marge réduite pour les constructeurs. Pas étonnant dans ce contexte que ces produits ne soient guère mis en avant.

Booken, un constructeur français de lecteurs de livres électroniques, tient toutefois à remettre les pendules à l’heure. La société précise ainsi que la croissance des ventes de ces produits aux États-Unis reste supérieure à celle des tablettes. PewInternet estime en effet qu’elle est de 100 % sur les six derniers mois, contre 60 % pour les tablettes. Fin mai, 12 % des Américains disposaient d’un lecteur d’ebook et seulement 8 % d’une tablette.

Les tablettes, simple phénomène médiatique ? Nos confrères d’ITespresso indiquent que les ventes de ces terminaux seraient maintenant en berne. La faute probablement à des prix trop élevés, mais également à des écrans peu adaptés à la lecture de documents (un écran LCD ne serait en aucun cas rivaliser avec de l’encre électronique dans ce domaine).

Au fil des mois, les lecteurs de livres électroniques sont devenus particulièrement abordables. Celui d’Amazon est ainsi actuellement disponible pour un peu moins de 120 euros TTC. France Loisirs et Chapitre.com proposent un produit commun, à 149 euros TTC. La Fnac dispose, elle aussi, de sa liseuse, vendue 179 euros TTC. Chez Booken, le Cybook Opus se négocie pour 159,99 euros TTC, alors que le Cybook Orizon a vu son prix récemment ramené à 199,99 euros TTC.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur