Les ventes de Mac durement touchées par la crise

Cloud

La marque à la pomme est victime de ses prix élevés

Au mois de janvier, les ventes de Mac ont connu une sévère chute aux Etats-Unis. Selon une étude réalisée par le cabinet NPD Group, les livraisons de la marque à la pomme ont baissé de 6% sur un an (un epremière depuis 2006) alors que les ventes de PC sous Windows grimpent de 16% sur la même période. La part de marché d’Apple a reculé à 13,7% contre 16,4% un an auparavant.

Avec des portables dont le prix moyen se situe rarement sous la barre des 1.000 dollars, le constructeur de Cupertino voit ses produits boudés par les consommateurs qui font attention à leurs dépenses. Pour Stephen Baker, analyste chez NPD, le prix des machines à la pomme explique cette tendance : “pourquoi les ventes d’iMac chutent deux à trois fois plus vite que les Windows PC ? C’est la première fois depuis longtemps qu’Apple sous-performe par rapport au marché”.

NPD pointe également le refus d’Apple de proposer des systèmes low-cost -alors même que les consommateurs en demandent- ainsi que le lent renouvèlement des gammes d’ordinateurs. Au mois de janvier dernier, Apple s’est contenté d’améliorer les performances graphiques d’un modèle de Mac sorti à l’automne 2008. Le prix, 999 dollars, a été maintenu.

Historiquement, Apple a toujours refusé de se lancer dans une guerre des prix. Steve Jobs estimant par ailleurs que ses prix ne semblent pas vraiment en cause. Selon lui, le client “basique” d’Apple préfère repousser son achat plutôt que d’acheter un portable à un prix moins élevé.

Nous ne pouvons pas fabriquer un ordinateur à 500 dollars qui ne soit pas une ordure” affirmait Steve Jobs l’an dernier.

En attendant, Apple risque de passer une année 2009, bien moins agréable que l’année 2008. Au 4e trimestre, le fabricant avait commercialisé 2,5 millions de Mac soit une hausse de 9% sur un an. Apple risque d’avoir du mal à réitérer une telle performance.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur